Evolution du nombre de lits de réanimation dans les départements placés sous "surveillance renforcée"
Evolution du nombre de lits de réanimation dans les départements placés sous "surveillance renforcée"
Evolution du nombre de lits de réanimation dans les départements placés sous "surveillance renforcée" ©AFP -  Simon MALFATTO, Sophie RAMIS, Maryam EL HAMOUCHI
Evolution du nombre de lits de réanimation dans les départements placés sous "surveillance renforcée" ©AFP - Simon MALFATTO, Sophie RAMIS, Maryam EL HAMOUCHI
Evolution du nombre de lits de réanimation dans les départements placés sous "surveillance renforcée" ©AFP - Simon MALFATTO, Sophie RAMIS, Maryam EL HAMOUCHI
Publicité
Résumé

"Si l'épidémie se poursuit à ce niveau et à ce rythme, alors nous prendrions toutes les mesures nécessaires", prévient Olivier Véran. Le ministre de la Santé décrit une situation "tendue et inquiétante", surtout en Ile-de-France.

En savoir plus

"Toutes les 12 minutes, un Francilien est admis en réanimation". Le ministre de la Santé donnait ce chiffre ce jeudi soir, évoquant une situation inquiétante en Île-de-France, face au Covid-19.

La prise de parole du ministre de la Santé, par Timour Osturk

1 min

Olivier Véran estime qu'il y a "pas lieu de suspendre" les injections d'AstraZeneca en France, a-t-il dit, malgré les doutes de certains pays. Londres s'en satisfait. Sa stratégie est basée sur ce vaccin tout droit sorti de l'Université d'Oxford.

Publicité

Le vaccin AstraZeneca, vu depuis Londres, avec Richard Place

50 sec

Les autres titres du journal

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, espère sur notre antenne ce matin une réouverture des lieux culturels cet été, ce qui exclurait une deuxième année blanche.

À lire aussi : Roselyne Bachelot : "Il n'y aura pas de solution au rabais" pour les intermittents

Une violence d'expression plutôt qu'une violence d'acquisition. Voici comment le gouvernement définit les rixes entre jeunes, ces derniers temps. Une réunion est prévue à ce propos, ce matin, à Matignon.

Le président de la République, Emmanuel Macron, est à Toulouse ce vendredi matin. Il doit assister au premier exercice en France et en Europe de défense spatiale. L'idée est de montrer que le pays est capable de réagir dans l'espace pour se protéger.