Des millions de personnes ont dû fuir leurs habitats à cause de Boko Haram
Des millions de personnes ont dû fuir leurs habitats à cause de Boko Haram
Des millions de personnes ont dû fuir leurs habitats à cause de Boko Haram ©Maxppp - Kristin Palitza
Des millions de personnes ont dû fuir leurs habitats à cause de Boko Haram ©Maxppp - Kristin Palitza
Des millions de personnes ont dû fuir leurs habitats à cause de Boko Haram ©Maxppp - Kristin Palitza
Publicité
Résumé

Le groupe djihadiste continue de frapper quasi quotidiennement au Nigéria ou dans les pays voisins.

En savoir plus

Il y a 5 ans, Boko Haram capturait 276 lycéennes dans le village de Chibok au Nigéria. Aujourd'hui, le groupe djihadiste que l'on disait proche de la fin frappe quasi quotidiennement les pays qui le combattent. Les explications de Claude Guibal

Boko Haram reste actif en 2019

1 min

Dans les autres titres du journal

Au Soudan, les annonces du nouvel homme fort du pays rassurent le peuple sur un processus de transition. Des mesures d'ouverture qui marquent une rupture avec le président déchu, Omar el Béchir.  Précisions de Bertrand Gallicher.

Publicité

Les annonces du nouvel homme fort du Soudan

1 min

L'assistance publique des hôpitaux de Paris en grève à partir de ce soir. Les urgences seront principalement touchées. Des conditions de travail difficiles, et un salaire toujours trop bas.

Appel à la grève aux urgences de l'AP-HP

1 min

Et les premiers états généraux des femmes journalistes qui se sont tenus hier. 350 femmes ont pu discuter des maux de leur profession et en ont profité pour dresser tout un panel de solutions.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.