Des soldats français de la force Barkhane en 2016 à Gao.
Des soldats français de la force Barkhane en 2016 à Gao.
Des soldats français de la force Barkhane en 2016 à Gao.  ©Maxppp - Britta Pedersen
Des soldats français de la force Barkhane en 2016 à Gao. ©Maxppp - Britta Pedersen
Des soldats français de la force Barkhane en 2016 à Gao. ©Maxppp - Britta Pedersen
Publicité
Résumé

Le groupe Etat Islamique a revendiqué les deux attentats ayant visé des militaires maliens et français, dans la même région, vendredi et samedi. Une cinquantaine de morts côté malien, un soldat français de l'opération Barkhane tué. Selon Paris, les deux attaques ne sont pas liées.

En savoir plus

Le Mali frappé en deux jours par deux attaques distinctes dans la région de Ménaka. Un camp militaire malien a été attaqué vendredi soir. Une cinquantaine de soldats maliens sont morts. Samedi matin, c'est un soldat français de l'opération Barkhane qui a perdu la vie, lorsqu'une bombe a explosé au passage de son blindé. Les deux attaques ont été revendiquées par le groupe Etat Islamique. Correspondance à Bamako de Kaourou Magassa. 

Les autres titres 

A Belfort, un rassemblement samedi contre l'islamophobie. Un millier de personnes étaient présentes, pour dire non à la stigmatisation, après des semaines de débat sur le voile. Reportage d'Adeline Divoux. 

Publicité

Faut-il une nouvelle loi pour la fin de vie en France?   Oui répondent les associations qui luttent pour l'euthanasie. Elles le demandaient hier lors d'une manifestation à Paris. En France, la loi sur la fin de vie n'autorise pas le suicide assisté, ce qui amène les patients en soins palliatifs à demander l'euthanasie à l'étranger.  Ce que regrette le président de l'association pour le droit à mourir dans la dignité, Jean Luc Romero.

Dernier jour à la Paris Games Week, l’événement à ne pas manquer pour tous les fans de jeux vidéo. Contrairement à une idée reçue, les "gamers" ne sont pas tous des jeunes. Les seniors jouent aussi, et ça les booste. Reportage de Jeanne Daucé.