Elisabeth Borne et Emmanuel Macron, le 18 juin 2022, au Mont Valérien à Suresnes ©AFP - GONZALO FUENTES / POOL / AFP
Elisabeth Borne et Emmanuel Macron, le 18 juin 2022, au Mont Valérien à Suresnes ©AFP - GONZALO FUENTES / POOL / AFP
Elisabeth Borne et Emmanuel Macron, le 18 juin 2022, au Mont Valérien à Suresnes ©AFP - GONZALO FUENTES / POOL / AFP
Publicité
Résumé

Emmanuel Macron a confirmé samedi sa confiance à sa Première ministre, Elisabeth Borne. Le président de la République a expliqué à l'AFP vouloir former un "gouvernement d'action" début juillet.

En savoir plus

Emmanuel Macron se donne encore du temps pour sortir de l’impasse politique, après les élections législatives. Il participe au G7 jusqu’à mardi dans les Alpes bavaroises, mais avant cela, il a accordé un entretien à l'AFP, publié samedi.

Le président de la République confirme sa confiance à sa Première ministre Elisabeth Borne et la charge de sonder les groupes parlementaires afin de former un "gouvernement d'action" début juillet. Le chef de l'État a écarté le RN et LFI du champ des partis de gouvernement. "Ce sera des communistes aux LR", a précisé Emmanuel Macron.

Publicité

Les autres titres du journal

L'avortement est menacé dans la moitié des États-Unis, après la décision de la Cour suprême de le révoquer au niveau fédéral. Qu'en est-il dans l'Union européenne ? Quel accès pour les femmes ? Nous ferons le point avec Laxmi Lota, correspondante à Bruxelles.

En revenant sur le droit fédéral à l'avortement, la Cour suprême des États-Unis consacre la tendance politique la plus dure du parti républicain, qui a glissé vers la droite au cours des dernières décennies et tout particulièrement lors du mandat de l'ex-président Donald Trump, comme l'explique Corentin Sellin, chroniqueur du site les Jours et spécialiste des États-Unis.

"Un parti républicain conservateur clairement ancré à l'extrême droite de l'échiquier politique américain", explique Corentin Sellin

58 sec

Reportage en Ukraine, à Karkhiv (dans le nord-est), où nos envoyés spéciaux Yann Gallic et Arthur Gerbault ont suivi des enquêteurs. Ils travaillent sur de potentiels crimes de guerre. L'Ukraine est envahie par la Russie depuis le 24 février dernier.