Dans un centre de vaccination parisien ouvert spécialement le samedi 6 mars 2021 ©AFP - THOMAS SAMSON
Dans un centre de vaccination parisien ouvert spécialement le samedi 6 mars 2021 ©AFP - THOMAS SAMSON
Dans un centre de vaccination parisien ouvert spécialement le samedi 6 mars 2021 ©AFP - THOMAS SAMSON
Publicité
Résumé

Deux journées intenses de vaccination appelées "opération coup de poing" par les éléments de langages de l'exécutif. C'était le défi posé par le gouvernement par sa décision d'accélérer ce week-end sa campagne de vaccination jusqu'à présent critiquée pour sa lenteur.

En savoir plus

Il fallait trouver un endroit où recevoir les patients et du personnel pour inoculer les vaccins, dans des délais très courts. Dispositif déployé dans les régions actuellement les plus touchés par l'épidémie de coronavirus. Comme en Île-de-France où Adrien Toffolet s'est rendu dans la caserne des pompiers du 17ème arrondissement de Paris, transformée en centre de vaccination le temps du week-end.

Les autres titres du journal

Le départ des chrétiens du Moyen-Orient est "un dommage incalculable", regrette le Pape François en ce moment à Mossoul.  La ville où l'État Islamique avait autoproclamé son "califat" en 2014. 

Publicité

Justice sera-t-elle rendue pour George Floyd ? Cet homme noir tué la police en mai 2020 à Minneapolis aux États-Unis. L'un des policiers impliqués dans sa mort est jugé à partir de demain. 

En France, un nouveau venu sur le marché du rail veut rouvrir des lignes abandonnées par la SNCF.