Andres Manuel Lopez Obrador favori de la présidentielle mexicaine
Andres Manuel Lopez Obrador favori de la présidentielle mexicaine
Andres Manuel Lopez Obrador favori de la présidentielle mexicaine ©AFP - ADRIANA COVARRUBIAS
Andres Manuel Lopez Obrador favori de la présidentielle mexicaine ©AFP - ADRIANA COVARRUBIAS
Andres Manuel Lopez Obrador favori de la présidentielle mexicaine ©AFP - ADRIANA COVARRUBIAS
Publicité
Résumé

Un parfum tenace de dégagisme au Mexique. Le candidat de gauche Andres Manuel Lopez Obrador est le grand favori de la présidentielle marquée par le rejet de la corruption et du clientélisme. Reste à connaître l'ampleur des fraudes électorales qui pourraient troubler le vote.

En savoir plus

C'est tout l'enjeu du scrutin présidentiel au Mexique, pays où les Etats-Unis ont longtemps cru pouvoir maintenir un protectorat mais qui semble prêt à se laisser séduire par Andres Manuel Lopez Obrador. L'homme de gauche décrit comme populiste par ses adversaire est donné grand favori. Mais jusqu'au bout ses partisans craignent les fraudes électorales orchestrées par les deux partis de droite, le PRI et le PAN qui se partagent le pouvoir depuis des décennies et ont institutionnalisé le clientélisme et la corruption.  C'est un reportage de notre envoyé spécial à Mexico Olivier Poujade.

Les autres titres du journal 

Contre l'abaissement de l'âge de départ à la retraite en Russie, l'opposant Alexey Navalny espère mobiliser largement ce dimanche contre Vladimir Poutine. Nous joindrons Jean-Didier Revoin à Moscou.  

Publicité

L'Allemagne suspendue à la décision de la CSU, sur son maintien ou non au gouvernement : les Bavarois, aile droite de la coalition, se laisseront-ils convaincre par le durcissement promis par Angela Merkel sur l'immigration ? Question posée à David Philippot à Berlin.   

Une partie importante de ce journal sera également consacrée à l'évocation de Simone Veil, reçue ce matin au Panthéon, symbole de résistance, d'humanisme et de foi en l'Europe. Avec Mathilde Dehimi, nous serons au pied du Panthéon à 1h30 du début de la cérémonie.

© Visactu

Une édition présentée par Camille Magnard