Conférence de presse commune entre le leader du FPÖ Hans-Christian Schtrache (g) et Sébastian Kurz (d) ©AFP - Roland Schlager
Conférence de presse commune entre le leader du FPÖ Hans-Christian Schtrache (g) et Sébastian Kurz (d) ©AFP - Roland Schlager
Conférence de presse commune entre le leader du FPÖ Hans-Christian Schtrache (g) et Sébastian Kurz (d) ©AFP - Roland Schlager
Publicité
Résumé

Il y a près de 20 ans, le parti d'extrême-droite FPÖ avait déjà conquis les avants-postes du gouvernement, et le pays avait été sévèrement sanctionné par Bruxelles. Aujourd'hui le FPÖ conquiert six ministères dont l'Intérieur, de la Défense et les Affaires étrangères... et l'UE garde le silence.

En savoir plus

L'Autriche donne les clefs de trois ministères régaliens à l'extrême-droite: nous irons à Bruxelles qui brille par son silence. Autre temps, autre mœurs, il y a 17 ans l'UE avait sévèrement sanctionné l'Autriche quand le FPÖ, déjà, avait conquis le pouvoir.  

Ancrage à gauche ou retour à droite: 13 millions de chiliens élisent aujourd'hui leur prochain président, entre un socialiste ancien présentateur de JT et un ex-président multi-millionnaire.

Publicité

Au centre, cette fois, et en France, le MODEM réunit son congrès autour de l'indéboulonnable François Bayrou. Le parti se cherche une existence, dans l'ombre de la République en Marche.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Dans ce journal nous évoquons également cette initiative du distributeur Monoprix, 700 magasins en France qui renoncent au lait à trop bas prix, pour préserver les producteurs et le bien-être animal.

Une édition présentée par Camille Magnard