Rassemblement  à Tunis, lors de la journée international  des droits des femmes, le 10 mars 2017. ©Maxppp - Mohamed Messara
Rassemblement à Tunis, lors de la journée international des droits des femmes, le 10 mars 2017. ©Maxppp - Mohamed Messara
Rassemblement à Tunis, lors de la journée international des droits des femmes, le 10 mars 2017. ©Maxppp - Mohamed Messara
Publicité
Résumé

La coalition nationale pour l'égalité en héritage dénonce les lois coraniques toujours en vigueur. Dans la plupart des successions, un frère hérite deux fois plus que sa sœur.

En savoir plus

La Tunisie deviendra-t-elle le premier pays du monde arabo musulman à parvenir à l’égalité entre les hommes et les femmes dans l’héritage ? Aujourd’hui,ce sont les règles coraniques qui prévalent. Un frère hérite, dans la plupart des cas, de deux fois plus que sa sœur. Cet après-midi, une marche pour l’égalité totale en matière d’héritage a lieu dans la capitale. A Tunis, Maurine Mercier. 

Steve Bannon, l'ancien conseiller de Donald Trump, invité ce week end au Congrès du Front national à Lille. Pendant deux jours, Marine Le Pen doit annoncer le nouveau nom du parti, être réélue présidente pour trois ans, et remotiver ses troupes pour les élections européennes de 2019.

Publicité

Hier soir la Chine appelait les Etats-Unis à ne pas perdre de temps pour prendre langue avec le régime nord Coréen. La perspective d'un sommet historique Pyongyang-Washington est là mais transformer un coup politique en événement historique est on ne peut plus compliqué pour la Maison Blanche. C'est l'avis d'Antoine Bondaz, spécialiste de l'Asie du Sud Est et chercheur à la Fondation pour la Recherche Stratégique.

Références

L'équipe

Catherine Duthu
Catherine Duthu
Catherine Duthu
Journaliste
Yassine Bouzar
Réalisation