Aron Ottignon –The Nile (EP) Blue Note
Aron Ottignon –The Nile (EP) Blue Note  - Photo : James Fisher
Aron Ottignon –The Nile (EP) Blue Note - Photo : James Fisher
Aron Ottignon –The Nile (EP) Blue Note - Photo : James Fisher
Publicité

Le pianiste Néo-Zélandais signe un nouvel EP où percussions, steelpan et machines se confondent avec les motifs répétés du piano. Variations parfois aussi inattendues que sa vie de globe-trotter.

« Waterfalls » ou les chutes d’eau, vous écoutez l’exposition et le thème du pianiste Néo-Zélandais Aron Ottignon, un musicien qui se joue de ses échos, de ce qu’on attend, de son « ombre sonore » pour la transformer depuis le piano. Xavier Delaporte parlait hier de ces duels entre joueurs de poker humains contre un ordinateur (l’intelligence artificielle Libratus) Aron Ottignon lui joue et déjoue des machines, il improvise, avec ce handicap pour un pianiste : avoir de petites mains. Son premier professeur lui aurait même conseillé de changer d'instrument, et pourtant…

Et pourtant Aron Ottignon joue aujourd’hui aussi bien avec des machines (et notamment des textures renvoyées à l’aide de technique de synthèse granulaire) qu’avec des musiciens comme Woodkid ou Stromae (à son palmarès tout de même le tube « Papaoutai » dont il a réalisé les arrangements). Plus pop quand il accompagne et plus jazz qui il joue pour lui, Aron Ottignon fait figure de voyageur : il quitte Nouvelle-Zélande pour l’Australie (où il fonde un trio–quartet, Aronas) puis part en Angleterre où il accompagne des chanteurs de R'nB à Londres, avant s'installer à Paris puis Bruxelles, et vit désormais… à Berlin, Mecque electro.

Publicité

A ses côtés un certain Rodi Kirk et le percussionniste anglais Samuel Dubois joueur de Steelpan (voir le concert donné à la radio Allemande dans le Funkhaus Berlin Studio)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Aron Ottignon visiblement curieux de sonorités et d’identités fortes, qui déjà dans son quartet Aronas (prénom Grec de Aron) faisait entendre des thèmes issus de chant maoris, de traditions aborigènes, plus récemment on pouvait sentir l’influence du maloya réunionnais (dans Waves)… Un goût du voyage qu’a saisi Prieur de la Marne, le DJ (qui n’officie pas que pour France Culture le dimanche à 12h45) et qui dans sa lecture du même titre The Nile ajoute ici une ambiance de salle concert avec grand orchestre et là, plus loin, un piano à pouce électrifié…Ombres portées.

extraits diffusés :

  • Waterfalls
  • The Nile
  • The Nile - Prieur de la Marne Remix

Aron Ottignon - Niles (EP) Blue Note

En concert : le 27 janvier 2017 à Alfortville au festival Sons d’Hiver + 27 et 28 avril 2017 à Bayonne, 29 avril 2017 à Béziers

L'équipe