Flo Morrissey et Matthew E .White : reprises et réflexions

Flo Morrissey & Matthew E .White “Gentlewoman, Ruby Man” (Glassnote / Caroline)
Flo Morrissey & Matthew E .White “Gentlewoman, Ruby Man” (Glassnote / Caroline)
Flo Morrissey & Matthew E .White “Gentlewoman, Ruby Man” (Glassnote / Caroline)
Flo Morrissey & Matthew E .White “Gentlewoman, Ruby Man” (Glassnote / Caroline)
Publicité

La jeune anglaise et le barbu de Richmond signent un disque de reprises où la maîtrise évidente masque presque l’intelligence d’un programme plein de résonances.

« Regarde ce que la lumière a fait... » chantent tour à tour Flo Morrissey et Matthew E .White. Vous écoutez « Gentlewoman, Ruby Man » (qu’on pourrait traduire par Gente Dame et Homme Rubis – sans doute notre traduction passe-t-elle à côté du titre) la rencontre entre une jeune chanteuse folk anglaise (22 ans tout juste) et un auteur et arrangeur américain, sorte de colosse doux, cheveux et barbes interminables à la voix quasi-soufflée.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Ils se sont rencontrés par les hasards de la presse, leurs albums respectifs étant sortis en même temps en 2015 (Tomorrow Will Be Beautiful, pour Flo Morrissey et le très beau Fresh Blood pour Matthew E .White) ils se retrouvaient côte à côte dans les pages du Guardian, et Matthew E .White a souhaité rencontrer cette jeune chanteuse dont on disait tant de bien.

Publicité

Rencontre qui eut lieu sur scène à l'occasion d'un hommage rendu à Lee Hazlewood, auteur entre autres de « These Boots Are Made For Walkin’ » chanté en duo avec Nancy Sinatra. La différence d’âge est plus légère ici mais l’alchimie fonctionne tout autant, et le duo de n’enregistrer ici que des reprises, plus ou moins connues, plus ou moins détournées aussi.

A l’image de celle-ci, quand ce qu'on croit être la reprise d'Ann Peebles ( I Can't Stand The Rain) s'avère en fait être la bande son d'une comédie musicale… pleine de graisse

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

« La graisse a du sens (...) c'est le mot » on aura reconnu la chanson de « Grease » (déjà décalée dès sa version originale puisque Barry Gibb proposait un disco dans une comédie musicale située dans les années 1950) reprise ici par Flo Morrissey et Matthew E .White.

« Le concept c’était de ne pas devenir trop gentil » confie le chanteur à propos de ce disque à facettes « Gentlewoman, Ruby Man » où l’on retrouvere des reprises très célèbres comme « Sunday Morning » du Velvet Underground ou « Suzanne » de Leonard Cohen (dont le caractère quasi-sacré est ici préservé) mais aussi « [Looking For You » de Nino Ferrer](https://www.youtube.com/watch?v=1s0-tbR-nzs …)

Comme ironisait un confrère de Libération « ‘voilà un album qui fait du bien par ces temps sinistres’ Mais que dire d'autre ? » D’abord que Spacebomb, le groupe de musiciens avec lesquels joue Matthew E White, basé à Richmond, fait encore la démonstration de son savoir-faire et que tout l’intérêt de cet exercice en duo tient aussi à la résonance nouvelle que prend une chanson lorsqu elle est chantée en dialogue et non plus en monologue. Le meilleur exemple à ce titre étant Thinkin ‘bout You de Frank Ocean, bonne réflexion à tous.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Extraits diffusés :

  • Look at what the light did now (Kyle Field /Little Wings)
  • Grease (Barry Gibb)
  • Thinking bout you (Frank Ocean)

Flo Morrissey & Matthew E .White “Gentlewoman, Ruby Man” (Glassnote / Caroline)

concert le 15 février à la Maroquinerie à Paris pour le festival des Nuits de l'Alligator

L'équipe