Publicité
En savoir plus
Junun ou la foi en la musique
Junun ou la foi en la musique
© Radio France

Parmi les disques qui vous redonnent foi en l’humanité -si jamais vous en aviez douté - cette parution signée Shye Ben Tzur, Jonny Greenwood and the Rajasthan Express ; soit la collaboration entre des musiciens traditionnels de la région de Jodhpur (ils sont 15 ici assis sur la photo noir et blanc) avec eux un israélien fou de musique indienne, et le guitariste de Radiohead.

Le titre Junun ou Junoon (écrivez-le comme vous voulez) « la manie » ou « la folie d’amour » en hébreu. L’enregistrement ce cette rencontre a fait l’objet d’un tournage, dans le fort de Mehrangarh, édifice du XVème siècle aménagé en studio, vous pouvez voir les images dans un beau film réalisé par Paul Thomas Anderson, et il commence avec cette fanfare indienne : Julus.

Publicité

« La musique Indienne est tellement vaste, tellement profonde que plus je m'y plonge et apprends des choses, plus je réalise à quel point je suis ignorant. C'est sans fin » déclare Shye Ben-Tzur : de la joie à savoir tout ce qu’il reste à apprendre… A ses côté ici l’autre apprenti c’est Jonny Greenwood qui n’est pas seulement le guitariste de Radiohead, mais aussi un fanatique de reggae (il a réalisé une compilation pour le label Trojan), de musique minimaliste (il a participé à Bang on The Can), qui a collaboré avec le compositeur Krzysztof Penderecki… et apparaît ici comme tout à fait fondu dans ce projet, à égalité voire en retrait des autres interprètes comme de ces deux chanteuses invitées sur Chala Vahi Des « j’irai là où Il se trouve ».

Les paroles que vous entendez dans Junun sont écrites pour certaines en hébreux, ce sont des traductions de poèmes Soufis, d’autres sont chantées en hindi ou ourdou (selon que vous l'écrivez en sanskrit ou en caractères arabes). L’auteur ou le catalyseur c’est Shye Ben-Tzur à la fois musicien, poète, producteur, après un concert à Jerusalem qui a bouleversé sa vie (concert de Zakir Hussain et du flutiste Hariprasad Chaurasia), il décide de se plonger dans la culture indienne, et précisément dans le Qawwalî, la dévotion soufie. L’Inde compte la troisième plus grande communauté musulmane du monde, et en septembre dernier 1050 intellectuels et hauts dignitaires musulmans indiens émettaient une fatwa contre Daesh. Comme l’aurait dit Ghandi « Chaque homme est responsable de sa religion ».

**Extraits diffusés ** :

Junun

Julus

Chala Vahi Des

Roked

JUNUN : Shye Ben Tzur, Jonny Greenwoodand the Rajasthan Express (Nonesuch Records)

Références

L'équipe

Matthieu Conquet
Production
Benjamin Hû
Réalisation