Meta Meta 3 (World Village)
Meta Meta 3 (World Village) - Kiko Dinucci
Meta Meta 3 (World Village) - Kiko Dinucci
Meta Meta 3 (World Village) - Kiko Dinucci
Publicité

Violence politique et fulgurance punk au menu du troisième album du groupe de São Paulo. Jazz libre et candomblé, avec quelques souvenirs de voyages, et même un dessin chèvre.

« Notre musique est directement influencée par la crise actuelle, marquée par l’angoisse et la turbulence à la veille d’un coup d´état. Nous sommes témoins de l’arrivée au pouvoir de la faction la plus conservatrice, réactionnaire et fasciste de la société, infectée par une haine des droits civiques récemment conquis par les femmes, les Noirs, la communauté LGBT et les plus pauvres. Une haine reprise, attisée et diffusée par les grands médias, des centaines de chaînes de télévision, de journaux d’information et de magazines, qui sont concentrés entre les mains de cinq familles richissimes et très puissantes. Drôle d’époque pour faire de la musique au Brésil mais - justement pour cette raison - il est d’autant plus important que l’art apporte son contrepoint à tant de désinformation et de haine, et laisse entrevoir la possibilité d’un monde meilleur et plus tolérant. »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Ce sont « trois amis » comme le dit la première piste, Kiko Dinucci, Thiago França et Juçara Marçal dont vous entendez la voix ici : le trio Metá Metá, groupe Brésilien au centre de la scène actuelle de São Paulo (les différents membres du groupe sont investis dans une terntaine d’albums parus ces cinq dernières années dont l’excellent « A Mulher da Fim do Mundo » d’Elza Soares). Metá Metá qui enregistrait en mars dernier - à la veille donc d’un processus de mise en accusation de la présidente Dilma Rousseff - ce troisième album « MM3 » qui vient de paraître. Enregistré en trois jours dans un climat d’urgence palpable dans le moindre son. La preuve avec « Angoulême », deuxième piste à la fulgurance punk. Au Passage le groupe garde visiblement un souvenir de leur passage dans la ville qui accueille depuis 40 ans le festival Musiques Métisse. Metá Metá groupe brésilien contre-intuitif, comme ils le confiaient à un magazine français (Kalakuta, supplément world de Reggae Vibes) : « Metá Metá ce n'est pas un groupe pour mettre une chemise à fleurs, boire des caïpirinhas et prendre du bon temps. Metá Metá c'est se jeter dans le show, sauter, danser le candomblé ».

Publicité

Entendez plonger au cœur d’une des religions afro-brésiliennes, pratiquée et célébrée par le groupe. Rappel : en yoruba, Metá Metá signifie « trois en même temps ».

Si vous entendrez dans ce MM3 des souvenirs de désert marocain ou quelque écho d’Ethiopie, c’est un climat tendu qui s’installe sauf quand, quasiment à la fin, apparaît ce frevo (‘bouillonnement’ danse et musique de carnaval) « Toque Certeiro ».

Dessin du livret de MM3 (World Village)
Dessin du livret de MM3 (World Village)
- Kiko Dinucci

Extraits diffusés :

  1. Três Amigos
  2. Angoulême
  3. Toque Certeiro

Metá Metá « MM3 » (World Village)

concert le 4 septembre à Paris Festival d’île de France

L'équipe