Publicité
En savoir plus
Mud Morganfield & Kim Wilson « For Pops » a tribute to Muddy Waters
Mud Morganfield & Kim Wilson « For Pops » a tribute to Muddy Waters
© Radio France

**« Parti pour la rue principale » Larry « Mud » Morganfield rejoue les mots et la musique de son père, Muddy Waters. Pas facile sans doute d’être le fils d’un musicien que beaucoup s’accordent à reconnaître comme le père du blues de Chicago, celui qui a influencé des générations de musiciens (dont les Rolling Stones, qui ne lui doivent pas seulement leur nom). **

Mud Morganfield, fils ainé de McKinley alias Muddy Waters (né 1954), a lui été élevé par sa mère, Mildred Williams et par ses oncles, il a peu connu son père, et n’est devenu professionnel qu’après sa mort en 1983. Révélé en 2007 (au Chicago Blues Festival), c’est à 58 ans qu’il enregistre son premier album solo Son Of The Seventh Son (2012); a paru récemment cet album hommage dédié à « Pops » Muddy Waters avec à l’harmonica un certain Kim Wilson.

Publicité

« Still a fool » une chanson de 1951, un ode à la partenaire illégitime… et une chanson qui sera plus tard surnommée « l’Independence Day de l’harmonica ». Peut-être parce qu’à l’époque Little Walter avait été le premier à enregistrer son harmonica depuis la sortie d’un ampli, ce qui revient à la même révolution sonore que le passage de la guitare acoustique à l’électrique chez Muddy Waters quand il arrive à Chicago. Une histoire qui se poursuit ici avec Kim Wilson à l’harmonica… Mud Morganfield ne rejoue pas ici des titres comme ‘Hoochie Coochie Man’ ou ‘Mannish Boy’ des morceaux signés de son père et de Willie Dixon qui sont devenus des standards, mais d’autres thèmes comme celui-ci « I Don’t Know Why » : Mud Morganfield et Kim Wilson comme en duel pour cet hommage filial à Muddy Waters. Pour ce qui est de l’histoire du père et de ses chansons, je vous suggère la lecture passionnante du livre de Robert Gordon, qui raconte comment Muddy Waters est devenu son propre genre musical et comment certaines chansons servent parfois à faire passer des messages à sa maison de disque Chess par exemple comme celle-ci : My Dog Can’t Bark mon chien peut ou ne peut pas aboyer…

Extraits diffusés :

Gone to main street

Still a fool

I Don’t Know Why

My Dog Can’t Bark

Mud Morganfield & Kim Wilson « For Pops » a tribute to Muddy Waters (Severn Records)

Lire : Muddy Waters de Robert Gordon (Rivages Rouge)

Références

L'équipe

Matthieu Conquet
Production
Benjamin Hû
Réalisation