Ondatrópica « Baile Bucanero » (Soundway Records)
Ondatrópica « Baile Bucanero » (Soundway Records)
Ondatrópica « Baile Bucanero » (Soundway Records)
Ondatrópica « Baile Bucanero » (Soundway Records)
Ondatrópica « Baile Bucanero » (Soundway Records)
Publicité
Résumé

Le big band mené par Mario Galeano et Will « Quantic » Holland signe un deuxième album fiévreux où se croisent l’énergie des rues et folklore rural, salsa, reggae et différentes musiques populaires colombiennes. Bal ouvert.

En savoir plus

"Mal Mal Mal Malaria" chante un certain Michi Sarmiento, saxophoniste et chanteur né en 1938 figure trop peu connue de la musique colombienne, il a tout joué : cumbia, paseo, bolero, guaguancó (rumba cubaine) jazz et j'en passe, et le voici associé à deux jeunes musiciens dans le projet Ondatrópica. C’est le deuxième volet proposé par Ondatrópica (le premier volet, soutenu par le British Council était paru en 2012) projet animé par deux têtes : Mario Galeano et Will Holland alias Quantic. Si le premier est un authentique colombien, fer de lance de la scène actuelle à Bogotá, le second, Quantic, est un anglais qui s'est imposé depuis quelques années en spécialiste de musique latino-américaines, installé pendant des années à Cali, capitale de la salsa, il y avait ouvert son studio.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L’idée forte d’Ondatrópica pourrait faire penser à celle du Buena Vista Social Club : remettre à l’honneur des vétérans des musiques populaires qui n’ont jamais cessé de jouer mais que peut-être on oublie au profit de sonorités nouvelles, sauf qu’ici les répertoires passés et actuels se confondent, et la fièvre d’augmenter encore…

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Et cette danse de boucanier « Baile Bucanero » de toujours passer d’un pied à l’autre : l’album a été enregistré en partie à Bogotá et puis dans la petite île de la Providence, réunissant 35 musiciens et chanteurs, mobilisés pour ce qui s'apparente à une somme de musique populaire colombienne. D’un côté l’énergie des rues de Bogotá, un certain esprit punk, et de l’autre le folklore régional, plus rural, vous entendez à la fois l’accordéon du vallenato, les cuivres et le güiro (raclement répété) et cette cumbia bucanero qui d’un coup prend feu…

L’ensemble est parfois tellement dense qu'on se demande si on le pourra tout digérer en une ou deux écoutes ; il y a parfois quelques lourdeurs comme dans le peu inventif « Come Back Again » (ragga standardisé qui justement a l'air de revenir une fois de trop) mais c’est encore une fois la fièvre et celle du bal qui gagne et emporte tout.

extraits diffusés :

  • Malaria
  • Boga Canoero
  • Cumbia Bucanero

Ondatropica « Baile Bucanero » (Soundway Records)

Concerts : le 25 mai 2017 au Nuits Sonores à Lyon, au festival Au Foin de la rue Saint Denis de Gastines (Mayenne) le 7 juillet 2017.

Références

L'équipe

Matthieu Conquet
Production
Benjamin Hû
Réalisation