Arnold Schwarzenegger sur le tournage de "Conan le barbare" ©Getty - Dino De Laurentiis/Universal Pictures/Sunset Boulevard/Corbis
Arnold Schwarzenegger sur le tournage de "Conan le barbare" ©Getty - Dino De Laurentiis/Universal Pictures/Sunset Boulevard/Corbis
Arnold Schwarzenegger sur le tournage de "Conan le barbare" ©Getty - Dino De Laurentiis/Universal Pictures/Sunset Boulevard/Corbis
Publicité
Résumé

En direct des grands chocs esthétiques de l’histoire des arts et de la culture, c'est aujourd'hui le dessinateur Riad Sattouf qui emprunte la machine à remonter le temps de Mathilde Serrell. Direction 1982, pour découvrir un corps musculeux et huilé...

En savoir plus

Exceptionnellement c’est l’auteur de bande dessinée et cinéaste Riad Sattouf qui prend le contrôle de la machine à voyager dans le temps pour nous livrer le choc esthétique qui marqué son âme et son art : le corps d’Arnold _Schwarzenegger._En 1982 "Schwarzzy" apparaît en effet bodybuildé, huilé et bijouté dans Conan le barbare, et pour le petit Riad c’est une révélation. Non seulement l’auteur de L’Arabe du futur et de Pascal Brutal y trouvera une figure de virilité féminine inspirante, mais y il puisera une force combattante et résiliente.

Soudain, dans cette télé, y'avait cet homme nu, ultra-musclé, et pas spécialement viril, un peu féminin, il faisait des espèces de poses, un peu comme ça... J'étais vraiment persuadé qu'un jour j'allais grandir et que j'allais devenir lui.

Publicité

Encore aujourd'hui quand je suis un peu stressé, que je regarde une de ses photos, ça me calme.

Enregistrement réalisé dans le cadre de la Masterclasse enregistrée dimanche 25/11 au studio 105 de la Maison de la radio pour Radio France fête le livre, diffusion de l'entretien intégral à l'été 2019.

Références

L'équipe

Mathilde Serrell
Production
Anne Depelchin
Réalisation