Akseli Gallen-Kallela, Les Skieurs Akseli et Jorma (1909), huile sur toile, 77 x 100 cm, collection particulière
Akseli Gallen-Kallela, Les Skieurs Akseli et Jorma (1909), huile sur toile, 77 x 100 cm, collection particulière - © akg-images
Akseli Gallen-Kallela, Les Skieurs Akseli et Jorma (1909), huile sur toile, 77 x 100 cm, collection particulière - © akg-images
Akseli Gallen-Kallela, Les Skieurs Akseli et Jorma (1909), huile sur toile, 77 x 100 cm, collection particulière - © akg-images
Publicité

A travers près de 70 œuvres issues de collections publiques et privées, comptant notamment des prêts exceptionnels du Musée Gallen-Kallela d’Espoo, l’exposition investit un aspect dominant de son œuvre et traversant l’ensemble de sa carrière, à savoir le thème de la nature et du paysage finlandais.

Avec
  • Laura Gutman Auteure

Les noms des grands artistes du nord de l’Europe en Scandinavie ou en Finlande qui souvent avaient travaillé en France ou en Allemagne commencent à être mieux connus. Bien sûr les figures comme celle de Edvard Munch ou August Strindberg nous sont familières mais depuis une trentaine d’années sont apparus à nos yeux parfois trop concentrés sur le centre de l’Europe, Allemagne, Italie et France, des noms nouveaux qui ont marqué le XIXe siècle. Peder Balke en Norvège, Albert Edelfelt en Finlande, Christen Købke au Danemark ou parfois le XXe comme Hilma af Klintpour la Suède, Helene Schjerfbeck en Finlande et bien d’autres grâce aux travaux et aux expositions qu’on a pu voir au MAM, au   Musée des Arts Décoratifs, au Petit Palais ou à Orsay et maintenant au Musée Jacquemart-André.

Parmi eux une figure manifeste d'une poésie intense, un sens du paysage de l’harmonie musicale du monde, de la profondeur contemplative et silencieuse de la nature c’est Akseli Gallen dit Gallen Kallela considéré comme un des très grands artistes européen et certainement l’artiste emblématique de la Finlande.

Publicité
Akseli Gallen-Kallela, La Tanière du lynx (1906), huile sur toile, 98 x 67 cm, collection particulière
Akseli Gallen-Kallela, La Tanière du lynx (1906), huile sur toile, 98 x 67 cm, collection particulière
- The Gallen-Kallela Museum / Jukka Paavola

Son art conjugue des qualificatifs multiples ; naturaliste, symboliste, mystique, expressionniste. Son activité incessante, après des études d’art en Finlande, se déroule à Paris à la fameuse académie Julian où il rejoint les groupes réguliers d’artistes nordiques venus étudier dans la capitale de l’art moderne. Retourné en Finlande où il développe à la fois une peinture des mythes inspirés de la grande tradition populaire du Kalevala reconstituée vers 1830, autant de sujets héroïques qui participent à la création de l’identité de cette jeune nation. 

Akseli Gallen-Kallela, Mary tissant à Kalela (1897), huile sur toile, 66 x 54 cm, collection particulière
Akseli Gallen-Kallela, Mary tissant à Kalela (1897), huile sur toile, 66 x 54 cm, collection particulière
- The Gallen-Kallela Museum / Jukka Paavola

Puis il voyage en Allemagne, en Italie, en Afrique aux États-Unis, à Taos au Nouveau-Mexique, sa curiosité est infinie. Cela ne l’empêche pas de poursuivre également des expériences vers une expression complète des arts : vitrail, mobilier, art décoratif et de lutter auprès des indépendantistes contre la Russie pendant des longues années de crise pour s’échapper du joug des tsars. La Finlande n’obtiendra son indépendance qu’en 1917 à la faveur de la Révolution Russe.

Lecture des textes : Emmanuel Lemire

Musiques et textes diffusés :

  • Karelia, Suite op 11 : 1. Intermezzo de J Sibelius par ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE LA RADIO D'HELSINKI dirigé par OKKO KAMU
  • Kanteleenrakentajien ehtoo (mus trad) par ANTTI KETTUNEN au Kantele
  • nventio pour kantele d’ERKKI SALMENHAARA par RITVA KOISTINEN
  • Rakastava op 14 : The path of his beloved de J Sibelius par l’ACADEMY OF SAINT-MARTIN-IN-THE-FIELDS dirigée par Neville Marriner
  • Prélude : Mélisande au rouet de J Sibelius par ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE LA RADIO D'HELSINKI dirigé par OKKO KAMU

Chargée de recherche : Maurine Roy

En partenariat avec BeauxArts Magazine.

L'équipe