Jean-Louis Forain (1852-1931), Joris-Karl Huysmans, 1878, Pastel 55x44,5 cm. Paris, Musée d’Orsay
Jean-Louis Forain (1852-1931), Joris-Karl Huysmans, 1878, Pastel 55x44,5 cm. Paris, Musée d’Orsay
Jean-Louis Forain (1852-1931), Joris-Karl Huysmans, 1878, Pastel 55x44,5 cm. Paris, Musée d’Orsay - © RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski
Jean-Louis Forain (1852-1931), Joris-Karl Huysmans, 1878, Pastel 55x44,5 cm. Paris, Musée d’Orsay - © RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski
Jean-Louis Forain (1852-1931), Joris-Karl Huysmans, 1878, Pastel 55x44,5 cm. Paris, Musée d’Orsay - © RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski
Publicité
Résumé

Huysmans, un anti-moderne à la recherche de l'authenticité

avec :

Stéphane Guégan (historien, critique d’art, Conseiller scientifique auprès de la Présidence du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie.).

En savoir plus

Il fit ses débuts en poète et chroniqueur d'art et d'emblée sa plume s'orne d'adjectifs et de convulsions qui accompagnent les aventures troublantes des sujets de son admiration ou de sa rage. Jamais ne l'abandonne le souci, l'inquiétude du visible au point que ses célèbres romans sont d'abord des festins abondants pour les mouvements de l'oeil. Si les tableaux ou les meubles qu'il commente reçoivent sous ses mots recherchés une palette de sensations, de la volupté sucrée à l'âcreté ignoble, son style et son invention sont les instruments d'un double combat.

Exposition Huysmans
Exposition Huysmans
- © Musée d’Orsay - Sophie Crépy

Joris Karl Huysmans dont une exposition célèbre la verve et la passion de l'art en ce moment au musée d'Orsay mène en effet un combat contre l'académisme de son temps et le pouvoir nuisible de l'Etat sur les arts à la fin du XIXe siècle : un combat avec lui-même pour discerner le génie du talent, la promesse faite et l'oeuvre tenue. 

Publicité

En tout cas la critique d'art, la prose redoutée de Huysmans l'associe aux débats sur la modernité naissante et on sent dans ses textes le souhait de parvenir à une esthétique littéraire qui répondrait aux enjeux des avant-gardes de son temps.

Giovanni Boldini (1842-1931), Le Comte Robert de Montesquiou1897, Huile sur toile 115,5 x L. 82,5 cm. Paris, Musée d'Orsay
Giovanni Boldini (1842-1931), Le Comte Robert de Montesquiou1897, Huile sur toile 115,5 x L. 82,5 cm. Paris, Musée d'Orsay
- Photo © RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Exposition Huysmans. De Degas à Grünewald. Sous le regard de Francesco Vezzoli, jusqu’au 1er mars au Musée d’Orsay. Avec Stéphane Guégan, conseiller scientifique auprès de la Présidence des musées d'Orsay et de l'Orangerie

Lecture des textes Johanna Nizard

Réalisation : Vincent Decque

Références musicales :

Grand pianoramax "Outro"

Niki Niki " Prélude"

Dungen " Peri banu vid"

Lorenzo Feliciati "Ogon "

Vienna art orchestra "Gnossienne n° 3"

Références

L'équipe

Jean de Loisy
Jean de Loisy
Jean de Loisy
Production
Seham Boutata
Collaboration
Franck Lilin
Réalisation