Giorgio Morandi, Paysage, 1942 Aix-en-Provence, dépôt au musée Granet Donation de Philippe Meyer à l’État, 2000 - Photo © RMN-Grand Palais / Mathieu Rabeau
Giorgio Morandi, Paysage, 1942 Aix-en-Provence, dépôt au musée Granet Donation de Philippe Meyer à l’État, 2000 - Photo © RMN-Grand Palais / Mathieu Rabeau
Giorgio Morandi, Paysage, 1942 Aix-en-Provence, dépôt au musée Granet Donation de Philippe Meyer à l’État, 2000 - Photo © RMN-Grand Palais / Mathieu Rabeau
Publicité
Résumé

Les oeuvres de Girogio Morandi sont-elles sans contenu ou porteuses d'un message ?

avec :

Guy Tosatto (conservateur au musée de Grenoble), Sophie Bernard (Conservatrice responsable des collections modernes et contemporaines au musée de Grenoble).

En savoir plus

Le musée de Grenoble présente jusqu’au 4 juillet 2021 une exposition consacrée au grand peintre – et graveur – italien Giorgio Morandi (1890-1964). Avec les commissaires Guy Tosatto, directeur du musée de Grenoble & Sophie Bernard, conservatrice en chef du patrimoine, chargée des collections modernes et contemporaines

Herbert List, Le peintre italien Giorgio Morandi dans son atelier. 1953, Bologne, Italie. Épreuve gélatino-argentique
Herbert List, Le peintre italien Giorgio Morandi dans son atelier. 1953, Bologne, Italie. Épreuve gélatino-argentique
- © Herbert List/Magnum Photo

Connu avant tout pour ses natures mortes dépouillées et énigmatiques, pour son attachement viscéral à sa ville natale, Bologne, et pour sa vie monacale entièrement dédiée à l’exercice de son art, Morandi s’est imposé ces deux dernières décennies comme un artiste majeur du XXe siècle.

Publicité
Luigi Ghirri, Atelier de Giorgio Morandi, Bologne, Italie, 1989-1990.
Luigi Ghirri, Atelier de Giorgio Morandi, Bologne, Italie, 1989-1990.
- Archives Luigi Ghirri ©Luigi Ghirri ©ADAGP, Paris 2020
Nature morte métaphysique, 1918 Mamiano di Traversetolo (Parme)
Nature morte métaphysique, 1918 Mamiano di Traversetolo (Parme)
- Fondazione Magnani-Rocca
Nature morte, 1953 Mamiano di Traversetolo (Parme)
Nature morte, 1953 Mamiano di Traversetolo (Parme)
- Fondazione Magnani-Rocca
 Cour de la rue Fondazza, 1954 Mamiano di Traversetolo (Parme)
Cour de la rue Fondazza, 1954 Mamiano di Traversetolo (Parme)
- Fondazione Magnani-Rocca

Lecture des textes : Emmanuel Lemire

Musiques :

  • Near Translucent et Clear par Seabuckthorn
  • Weightless Remix par Machinefabriek
  • Floor par Spheruleus
  • Salt de Oren Ambarchi
  • Cartographic Acrobat par Nicola Ratti
  • Dizzying Mountains par Seabuckthorn

Chargée de recherche : Maurine Roy

En partenariat avec BeauxArts Magazine

Références

L'équipe

Jean de Loisy
Jean de Loisy
Jean de Loisy
Production
Seham Boutata
Collaboration
Thomas Jost
Réalisation