France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

De David Christoffel et Angélique Tibau

**Mixage : Bernard Lagnel **

Publicité
HEUREUX QUI COMME
HEUREUX QUI COMME

D'abord, c'est un spectacle de magie. Des choses vont apparaître et disparaître. Très vite, cela produit une cosmologie. Il est important de savoir où nous sommes et, pour cela, de vérifier si le ciel peut être le plus bel endroit de la terre. À ce moment-là, on se demande jusqu'où peut-on se réveiller, sachant qu'un robot pose des questions qui semblent vouloir que l'on soit heureux. "Heureux qui comme..." et si Jacques Chancel n'avait pas aussi posé des questions, on aurait peut-être continuer à lire des poèmes de Joachim Du Bellay. Au lieu de quoi, on a aussi fait un procès simulé dans lequel des personnes frustres et rigides ne sont pas forcément coupables. Heureux qui comme , une production de David Christoffel, dans le cadre d'une résidence d'écriture du Conseil Régional d'Ile-de-France proposée par l'association D'Ici à là. Tous les enregistrements ont été réalisés avec des personnes détenues du Centre Pénitentiaire de Fresnes, au sein du Parcours Culturel d'Insertion mis en place par le SPIP du Val-de-Marne et des élèves du Lycée Pauline Roland de Chevilly-Larue. Avec le concours des chercheurs de ParisTech Telecom pour les interventions de Poppy.

Références

L'équipe

Inès de Bruyn
Collaboration
Alice Ramond
Collaboration