France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

De Dominique Meens et Gaël Gillon

La Milwaukee
La Milwaukee
- Rians-Berry

Il y a quelques deux trois ans, j'ai assisté et plus ou moins participé à une conversation chez des anciens éleveurs de cochons et betteraviers, dans le nord, à l'occasion de la visite d'un représentant. Cette conversation fut très intéressante, d'en dire beaucoup sur la vie de tous ces gens. Je n'avais pas de magnétophone, j'ai tout écrit rentré chez moi. Il y a quelque temps, j'avais le magnétophone, j'y suis allé, et j'ai lu cette conversation à ceux qui l'avaient produite. Leurs réactions, positives, et leur animation à l'écoute de ce qu'ils avaient dit, m'ont suggéré de reprendre le document sur la table de montage.

Publicité

Ce qui est dit trois fois est vrai. On trouve cette remarque chez Lewis Carroll, mise au compte de son Homme à la cloche, dans la Chasse au Snark . Elle se lit sous la plume d’Heinrich von Kleist un bon demi-siècle avant.

L’histoire avec la Milwaukee, une histoire paysanne avec une machine importée du Canada, on se la raconte une première fois en famille. Puis celui qui s’est chargé de l’écrire en fait lecture à ceux qui précisément la lui avait contée : deuxième fois. Nous la racontons une troisième fois.

Il y a des témoins supplémentaires, la radiophonie permet cela : dans l’ordre d’apparition, Thomas Fehlmann, dont vous entendrez *Alice springs * ; Maceo Parker, dont vous entendrez Simply tooley R. Roo, dont vous entendrez *Milieu * ; Fauré dont vous entendrez le Libera me .

D.M.

Un gendarme chez les Guînes
Un gendarme chez les Guînes
Références

L'équipe

Inès de Bruyn
Collaboration
Alice Ramond
Collaboration