France Culture
France Culture
Publicité

L'honnêteté artistique empêche parfois la naissance de l'artiste

Stanislaw Jerzy Lec

Publicité

De Julien Sanchez Galvan

Réalisation Nathalie Battus

**Prise de son Nicolas Lapert, mixage Pascal Besnard **

**Avec l'aide d'Annelise Signoret de la documentation de Radio France **

PIerre Boeswillwald
PIerre Boeswillwald

La première fois que j’ai rencontré Pierre, c’était à l’occasion du festival des radiophonies 2010. Nous y étions tous deux membres du jury. Je n’ai pas osé l’aborder tout de suite.

À travers son silence transparaissaient la sagesse et le savoir.

Cela dit, dès qu’il prenait la parole ce fût avec tact et élégance, ses propos clairs et concis faisaient de lui un excellent orateur.

Il parlait de la révolution que fût la stéréophonie, de Pierre Schaeffer, d’Edgard Varese, de l’importance du haut-parleur dans la création artistique contemporaine.

Tant de thèmes qui ravissaient mes oreilles d’ingénieur du son et du passionné d’histoire des arts que je suis. Son discours n’était pas une succession d’anecdotes, mais il analysait des faits en mettant en avant leur importance historique.

Il ne s’agit en rien de connaître son age, car si vous l’écoutez avec attention, vous y entendrez une voix jeune, claire et suave.

Le temps n’a aucune influence sur Pierre car il n’a de cesse de créer, de chercher, d’inventer.

L’artiste : celui qui jusqu’à son dernier souffle ne cesse d’emprunter l’indélicate beauté du monde pour nous en offrir la quintessence suprême, celui-ci ne meurt jamais.

Plongé dans l’intime, dans les souvenirs et dans sa pensée, j’en ai dressé un portrait et non son portrait.

Cet atelier de création, vous invite à une balade sonore au cœur de l’univers artistique et sonore de Pierre Boeswillwald.

L'équipe

Inès de Bruyn
Collaboration
Anne de Biran
Anne de Biran
Anne de Biran
Collaboration