Les affiches électorales pour le second tour de l'élection présidentielle de 2017 ©Reuters - Robert Pratta
Les affiches électorales pour le second tour de l'élection présidentielle de 2017 ©Reuters - Robert Pratta
Les affiches électorales pour le second tour de l'élection présidentielle de 2017 ©Reuters - Robert Pratta
Publicité
Résumé

Quelles mécaniques sont à l'oeuvre derrière la disparition ou la reformation des partis ? Les clivages qui structurent le paysage politique français aujourd'hui sont-ils vraiment nouveaux ?

avec :

Henri Weber (ancien député européen socialiste), Nicolas Roussellier (professeur d'histoire politique à Sciences Po), Jérôme Sainte-Marie (Spécialiste des études d’opinion, directeur de la société d’études et de conseil Polling Vox, enseignant à l’Institut catholique de Paris).

En savoir plus

Nous y sommes ! C’est le grand chambardement annoncé depuis si longtemps, ce tremblement de terre qui emporte un monde politique ancien et en fait advenir un nouveau. C’est l’agonie de partis décriés et à bout de souffle, la mise à la retraite d’une génération politique qui a fait plus que son temps, et surtout : vive le pragmatisme, voici la fin des idéologies semble-t-il tant attendue.

Tout cela porte un nom générique : la recomposition. Un mot-valise, qui dit le bouleversement de la topographie de notre vie publique, dont les conséquences sont encore largement imprévisibles.

Publicité

Sans nier la portée et l’importance du phénomène que nous connaissons, il est bon de s’interroger sur les contours de cette recomposition, et en particulier sur l’évolution des cultures politiques traditionnelles.

Réfléchir à la transformation des cultures politiques : cet ensemble de normes et de valeurs qui structure nos manières de voir le monde – et occasionnellement de voter, c’est mettre en question cette idée selon laquelle les grandes utopies du siècle passées seraient mortes et enterrées.

C’est revenir sur l’histoire politique de notre pays et ses grandes périodes de recomposition, afin de comprendre sur le temps long les ruptures et les continuités du moment politique majeur que nous traversons.

C’est enfin se poser la question de nouveaux clivages et des nouvelles manières d'envisager la politique aujourd'hui.

De quoi la recomposition est-elle le nom ? Les cultures politiques traditionnelles qui ont marqué notre histoire sont-elles vouées à disparaître ? Comment caractériser les nouvelles oppositions qui ont émergé à la suite de la récente séquence électorale ?

Henri Weber, Nicolas Roussellier, Jérôme Sainte-Marie
Henri Weber, Nicolas Roussellier, Jérôme Sainte-Marie
- AD
Références

L'équipe

Ariane Chemin
Production
Thomas Wieder
Production
Vincent Martigny
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
Vincent Abouchar
Réalisation