Olivier Bessard-Banquy, Sophie de Closets et Jean-Claude de Crescenzo
Olivier Bessard-Banquy, Sophie de Closets et Jean-Claude de Crescenzo
Olivier Bessard-Banquy, Sophie de Closets et Jean-Claude de Crescenzo ©Radio France - MBricout
Olivier Bessard-Banquy, Sophie de Closets et Jean-Claude de Crescenzo ©Radio France - MBricout
Olivier Bessard-Banquy, Sophie de Closets et Jean-Claude de Crescenzo ©Radio France - MBricout
Publicité
Résumé

En direct du Salon Livre Paris porte de Versailles samedi 19 mars de 12h50 à 13h30

avec :

Jean-Claude de Crescenzo (Maître de conférences : Etudes coréennes), Olivier Bessard-Banquy (spécialiste des lettres et de l'édition contemporaines, professeur des universités à l'Université Bordeaux Montaigne), Sophie de Closets.

En savoir plus

avec Sophie de Closets, PDG des éditions Fayard

et Olivier Bessard-Banquy,  spécialiste de l'histoire du livre, auteur notamment de "L'Industrie des lettres" (Pocket/Agora, 2012), "Les mutations de la lecture" (Presses universitaires de Bordeaux, 2012)

Publicité

Séquence internationale sur l'édition en Corée du Sud : avec Jean-Claude de Crescenzo, Maitre de Conférences civilisation coréenne, éditeur de littérature coréenne

L'édition est un lieu de pouvoir. Pouvoir symbolique d’abord, elle renvoie au prestige persistant du livre dans la société française, qui fait d’une PME comme la plupart des maisons d’édition un lieu de pouvoir central autour de laquelle se pressent journalistes, hommes politiques et intellectuels.

Economique ensuite, car un secteur au chiffre d’affaires annuel de près de 6 milliards d’euros est un enjeu majeur, porteur d’emploi, et disposant donc d’un réel pouvoir. L’édition n’est pas un marché comme les autres « Le livre n’est pas un produit comme les autres » – c’était l’enjeu de la loi sur le prix unique du livre de Jack Lang en 1981. Mais c’est un marché tout de même, avec ses acteurs en concurrence, ses enjeux économiques, ses rendez-vous, et ses coups de théâtre qui, eux, ne sont pas de la littérature.

Depuis 30 ans, cet univers s’est transformé, concentré – juste un chiffre qui l’indique : alors qu’il existe aujourd’hui environ 5700 éditeurs en France, 80% du chiffre d’affaires de l’édition a été réalisé par 10 éditeurs seulement. Il est aussi bousculé, ce monde, par des nouveaux acteurs comme Amazon et des nouveaux supports comme le livre électronique.

L’édition, c’est enfin l’image de la France comme pays de culture à l’étranger, et donc un soft power puissant, un pouvoir d’influence parfois mondial qu’on ne peut négliger.

Comment se manifeste ce pouvoir de l’édition et s’organisent les relations de pouvoir dans cet univers singulier ? Comment ces rapports de force sont-ils bousculés par les évolutions du marché ? Que nous dit finalement l’édition de l’évolution de notre société ?

Références

L'équipe

Thomas Wieder
Production
Vincent Martigny
Production
Doria Zénine
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration