Publicité
En savoir plus
Knud Viktor
Knud Viktor

Knud Viktor ouvrait grand ses oreilles, dans le Luberon. Venu de son Danemark natal voir de ses yeux la lumière captée par Vincent Van Gogh, le peintre qu'il était est resté fasciné par le Vaucluse et sa nature. Installé dans une bergerie, il en fit son atelier-studio pendant plus de 40 ans. Il a capté le monde inaudible, il était sensible au magnétisme des paysages, qui passait par les vibrations minuscules des cigales, des vers, des lapins dans leur terrier... Par exemple. Knud Viktor est mort le 10 juin, à l'âge de 88 ans, au Danemark où il était revenu il y a quelques années. On l'a appris quelques semaines plus tard. Lenteur de l'information, mais certains mondes ont leur vitesse propre. "Certains artistes ont leur propre monde, Knud nous faisait entendre le nôtre", dit Louis Dandrel, son ami.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Knud Viktor artiste sonore unique est au centre du deuxième* Atelier du Son* de la rentrée. Avec les témoignages de Marc Jacquin , directeur de Phonurgia Nova, Louis Dandrel , designer sonore, ancien rédacteur en chef de France Musique, Bertrand de la Peine , romancier auteur de "Bande-Son" (éd. Minuit, 2011).

Publicité
Références

L'équipe

Inès de Bruyn
Collaboration
Anne de Biran
Collaboration