France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Cycle Yôko Ogawa

Yôko Ogawa compte parmi les plus grands écrivains japonais contemporains. Son œuvre, tout entière, est traversée par une "inquiétante étrangeté", où un univers se déploie entre rêve et cauchemar, entre réel et fantasmes, entre souvenirs et regrets, entre obsession des traces, du classement et menace de l'effacement, un univers où seule la musique semble permettre d'atteindre une certaine harmonie : la musique, mais aussi les sons, les bruits, sont des éléments à quoi s'accrochent les personnages; la musique et les sons, qui davantage que les mots, unissent le passé et le présent, les désirs et les expériences de la perte, abolissent les limites entre le bien et le mal, la douleur et le plaisir. Et l'écriture elle-même de Yôko Ogawa, minimale, concise, poétique, apparaît alors comme la partition, la trace d'une composition plus vaste, musicale et sonore.

Publicité

Les trois fictions radiophoniques qui composent le cycle :" L'annulaire" ; "La piscine" ; "Amours en marge", soulignent tout particulièrement ces caractéristiques de l'œuvre de Yôko Ogawa :

Une jeune femme, qui a perdu un morceau de son annulaire, devient l'assistante d'un taxidermiste du souvenir; une petite fille, abandonnée à elle-même dans l'orphelinat que dirigent ses parents, se rend à la piscine lors des entraînements de Jun, un garçon plus âgé; une femme, qui a perdu l'ouïe après que son mari lui a annoncé son souhait de divorcer, va guérir grâce à sa rencontre avec un sténodactylographe.

Ce cycle de trois fictions radiophoniques consacré à Yôko Ogawa, que la réalisatrice Juliette Heymann a mis en ondes et pour partie adapté, nous invite ainsi à (re)découvrir cette œuvre singulière et magnifique grâce à la magie de l'oreille, de la musique et des sons...

La Piscine **
Traduit du japonais par
Rose-Marie Makino-Fayolle **

Adaptée et réalisée par **Juliette Heymann. **

Conseillère littéraire Céline Geoffroy

Avec :
Agnès Sourdillon (Aya-Chan)

Benjamin Jungers ( Jun)

**Brigitte Lecordier ** ( Rie, Naoki et Jun enfant)

**Claire Rappin ** ( Reiko)

**Christine Pignet ** ( la puéricultrice)

**Sylvie Bobette Lévesque ** ( la mère)

**Thierry Garet, Romain Lemire et Grégory Quidel ** ( les employés de la piscine)

**Marie-Pierre Chaix, Brigitte Froment et Damien Ferrette ** ( les employés de l’institut Hikari

Hugues Boucher ( le père)

**Céline Groussard, Maelys Ricordeau, Agathe Lebourdonnec, Carole Maddalena, Sophie Froissard et Marion Maret ** ( les enfants)

Bruitages Sophie Bissantz

Prise de son, montage et mixage Claude Niort et Martin Delafosse

Assistant à la réalisation ** Benjamin Hû**

La Piscine de Yogo Ogawa, est paru aux éditions Actes Sud.

Biographie :

Yōko Ogawa , née en 1962 à Okayama, est une écrivaine japonaise. Elle est l'auteur de nombreux romans - courts jusqu'en 1994 - ainsi que de nouvelles et d'essais.

Elle a remporté le prestigieux Prix Akutagawa pour "La Grossesse" en 1991, et également les prix Tanizaki, prix Izumi, prix Yomiuri, et le prix Kaien pour son premier court roman," La désagrégation du papillon".

Ses romans ont été traduits en français, allemand, italien, grec, espagnol, catalan, chinois, coréen et récemment en anglais (aux États-Unis). Une adaptation cinématographique de sa nouvelle "L'Annulaire" est sortie en France en juin 2005, un film de Diane Bertrand avec Olga Kurylenko et Marc Barbé. Au Japon, "La Formule préférée du professeur" a été récompensé du Prix Yomiuri et y est également sorti en film (2005), en bande dessinée (2006) et en cd audio (2006).

Ses œuvres traduites en français par Rose-Marie Makino-Fayolle sont publiées aux Editions Actes Sud :

Une Parfaite chambre de malade (完璧な病室 Kanpeki na byōshitsu, 9/1989; Actes Sud 2003, nouvelle)

La Désagrégation du papillon (揚羽蝶が壊れる時 Agehachō ga kowareru toki, 9/1989, Prix Kaien 1988; Actes Sud 2003, nouvelle)

Un Thé qui ne refroidit pas (冷めない紅茶 Same nai kōcha, 8/1990; Actes Sud 1998, nouvelle)

La Piscine (ダイヴィング・プール Daivingu puru, 8/1990; Actes Sud 1995, nouvelle)

La Grossesse (妊娠カレンダー Ninshin karendā, 2/1991, Prix Akutagawa 1990; Actes Sud 1997, nouvelle)

Les Abeilles (ドミトリイ Domitorī, 2/1991; Actes Sud 1995, nouvelle)

Le Réfectoire un soir et une piscine sous la pluie (夕暮れの給食室と雨のプール Yūgure no kyūshoku shitsu to ame no pūru , 2/1991; Actes Sud 1998, nouvelles)

Amours en marge (余白の愛 Yohaku no ai, 11/1991; Actes Sud 2005, roman)

L'Annulaire (薬指の標本 Kusuriyubi no hyōhon, 10/1994; Actes Sud 1999, nouvelle)

La Petite pièce hexagonale (六角形の小部屋 Rokkakukei no kobeya, 10/1994; Actes Sud 2004, nouvelle)

Hôtel Iris (ホテル・アイリス Hoteru Airisu, 11/1996; Actes Sud 2000; roman)

Parfum de glace (凍りついた香り Kōritsui ta kaori, 4/1998; Actes Sud 2002; roman)

Tristes revanches (寡黙な死骸みだらな弔い Kamoku na shigai, midara na tomurai, 6/1998; Actes Sud 2004; 11 nouvelles interconnectées)

Le Musée du silence (沈黙博物館 Chinmoku hakubutsukan, 9/2000; Actes Sud, 2003; roman)

La Bénédiction inattendue (偶然の祝福 Gūzen no shukufuku, 12/2000; Actes Sud, 2007; 7 nouvelles)

Les Paupières (まぶた Mabuta, 3/2001; Actes Sud, 2007; 8 nouvelles)

La Formule préférée du professeur (博士の愛した数式 Hakase no aishi ta sūshiki, 8/2003, Prix Yomiuri 2004; Actes Sud 2005; roman)

La Marche de Mina (ミーナの行進 Mīna no kōshin, 4/2006, Prix Tanizaki 2006; Actes Sud 2008; roman)

La Mer (海 Umi, 10/2006; Actes Sud 2009; nouvelles)

Cristallisation secrète ( 密やかな結晶 Hisoyaka na kesshō, 1994; Actes Sud 2009; roman)

Les Tendres plaintes (trad. par Rose-Marie Makino et Yukari Kometani, Actes Sud, 2010; roman)

Manuscrit zéro (『原稿零枚日記, 8/2010; trad. par Mari Maki, Actes Sud, 2011; journal)

Les Lectures des otages(Hitojichi no roudokukai, 人質の朗読会, 2011; trad. par Martin Vergne, Actes Sud, 2012; roman)

Le Petit Joueur d’échecs (Actes Sud, 2013; roman)

Bande-annonce

La piscine de Yôko Ogawa

1 min