Patti Smith
Patti Smith ©Getty - Scott Dudelson
Patti Smith ©Getty - Scott Dudelson
Patti Smith ©Getty - Scott Dudelson
Publicité

Les voix de Patti Smith, plutôt, que l'auteur fait entendre en sept cercles, les sept vies de la chanteuse. Loin d'une biographie linéaire, le texte assemble des fragments biographiques éclatés, convoque toutes les influences de Patti, de Rimbaud à Bob Dylan.

Avec
  • Claudine Galea auteure de théâtre, Grand prix de littérature dramatique jeunesse 2019

Claudine Galea, romancière qui écrit souvent pour France Culture, a choisi de "croiser le réel et la fiction", en faisant se rencontrer la voix de Patti Smith et la sienne. Les voix de Patti Smith, plutôt, que l'auteur fait entendre en sept cercles, les sept vies de la chanteuse. Loin d'une biographie linéaire, le texte assemble des fragments biographiques éclatés, convoque toutes les influences de Patti, de Rimbaud à Bob Dylan. Il mêle les voix et les langues, française et anglaise, qui s'enroulent autour d'une narratrice qui nage entre les vagues de l'univers de la singulière artiste qu'est Patti Smith, rockeuse unique en son genre.

Réalisation Marguerite Gateau

Publicité

Avec :

Valère Habermann et Chloé Baker : Singin’Patti

alexia monduit : l’autrice

Andrea Schieffer : la journaliste

Hazel Carr et Geoffrey Carey : les parents

Thierry Pietra : Todd

Natalie Royer : Arthur Rimbaud

Laure Roldan : la jeune fille

Julien Villa : le chroniqueur

Prise de son, montage, mixage : Bernard Lagnel, Valérie Lavalar, Bruno Mourlan

Assistante : Annabelle Brouard

"Des icônes, des visages", une série d’émissions proposée par Cécile Backès.

Des écritures françaises contemporaines qui traduisent la rythmique et la musicalité du rock. Le contenu des textes : des tentatives biographiques qui mettent en jeu le fan et son rapport à l’icône.

Le choix des cinq textes suit une ligne historique, d’Elvis à aujourd’hui, et dessine la dissolution progressive de la star et du star system au profit d’artistes plus proches et plus "réels". Aujourd’hui apparaît la figure d’un groupe de musiciens anonymes, ceux qu’on connaît de loin, ceux qui peuvent être chacun de nous, juste fans de musique puisqu’il n’y a plus de héros…