Pascal Quignard ©Maxppp - Frédéric Charmeux
Pascal Quignard ©Maxppp - Frédéric Charmeux
Pascal Quignard ©Maxppp - Frédéric Charmeux
Publicité
Résumé

Pascal Quignard fut notre invité en juillet au musée Calvet dans le cadre des programmes de France Culture au Festival d’Avignon. Il est l’auteur d’une œuvre abondante que nous partagerons ensemble les Mardis dans l'Atelier Fiction à 23h00, les 30/08, 6 et 13 Septembre

En savoir plus

Version radiophonique d’après la mise en scène de Marie Vialle

Réalisation Sophie-Aude Picon

Publicité

Conseillère littéraire Caroline Ouazana

**Pascal Quignard ** est l’auteur d’une œuvre abondante et ne dédaigne pas non plus les plateaux de théâtre. En 2011, il crée le spectacle Medea avec la danseuse Carlotta Ikeda. Et il a souvent « offert » ses textes à la comédienne et violoncelliste Marie Vialle. Ils travaillent ensemble depuis treize ans et ont présenté en juillet à la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon, La rive dans le noir, une performance de ténèbres.

Nous avons osé détourner Marie Vialle de la Chartreuse et elle a enregistré en public, sous la direction de la réalisatrice Sophie Aude Picon, des versions radiophoniques de deux spectacles qu’elle avait créés pour l’un au Théâtre de la Bastille (Le nom sur le bout de la langue), pour l’autre au théâtre du Rond-Point (Princesse vieille Reine).

Dans le cadre de ce cycle, nous avons également invité le compositeur Benjamin Dupé à recréer pour la radio, le spectacle qu’il avait créé à Avignon en 2014 dans le cadre des Sujets à vif proposés par la SACD, Il se trouve que les oreilles n’ont pas de paupières.

Cycle Pascal Quignard 1/3

Enregistré le Mardi 12 juillet au festival d’Avignon

Le nom sur le bout de la langue

Éditions P.O.L

Avec Marie Vialle

Chaque année, nous avons le plaisir de proposer au public du musée Calvet puis aux auditeurs de France Culture une rencontre avec les textes d’un écrivain majeur de la littérature française contemporaine. Pascal Quignard est notre invité cet été. Il est l’auteur d’une œuvre abondante et ne dédaigne pas non plus les plateaux de théâtre. En 2011, il crée le spectacle Medea avec la danseuse de butô Carlotta Ikeda. Et il a souvent « offert » ses textes à la comédienne et violoncelliste Marie Vialle. Ils travaillent ensemble depuis treize ans et sont installés tous deux à la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon jusqu’au 14 juillet pour La rive dans le noir, une performance de

ténèbres. Nous avons osé détourner Marie Vialle de la Chartreuse pour deux rendez-vous matinaux à Calvet au cours desquels elle proposera, accompagnée par la réalisatrice Sophie-Aude Picon, une version radiophonique de deux mises en scène récentes de textes de Pascal Quignard.

« Quand j’ai lu Le Nom sur le bout de la langue, je m’y suis crue. Être sans cesse à la recherche de quelque chose d’impalpable et de perdu. Retenir indéfiniment les mots et les oublier sans cesse. Se sentir nue et fragile. Affronter une immense vague de peur qui vient se briser sur moi et dans le même temps m’enrouler autour. C’est avec ces questions que je rentre dans les histoires de Pascal Quignard. Je veux être au plus près du dénuement et du silence. Partir de presque rien ; un tabouret, mon violoncelle et la lumière.

Je joue du violoncelle, je joue la comédie, je joue tout court, je suis heureuse, j’ai raccroché les wagons. Mon violoncelle m’entraîne dans un autre monde auquel je n’ai pas accès avec des mots. » Marie Vialle

Le Nom sur le bout de la langue a été créé au théâtre de la Bastille.

Equipe de réalisation ** Claire Levasseur et Emilie Couet, Clémence Gross**

Références

L'équipe

Céline Geoffroy
Conseiller(e) littéraire
Mary Simon
Collaboration