France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Laurence Rasti
Laurence Rasti
© Radio France

La rencontre manquée. Le regard d'une seule fois. Un amour impossible.

L'Atelier intérieur s’ouvre à la vie que vous avez croisée sans y entrer. Au regard d’une seule fois. Aux rencontres manquées. Aux inconnus qui le restent et avec qui, pourtant, il y a eu échange. On peut partager des silences. On peut s’être vus, regardés, et avoir continué à avancer. Nous sommes tous des images et à part pour quelques êtres, on le restera : une image qui passe et s’efface. Mais on ne sait pas ce que nous réserve le passé. A quel moment resurgira, un regard croisé. L’image de départ ce soir sera celle-là : Djaber dans une banlieue d’Alger, à Sidi Moussa, sort parfois de chez lui, juste comme ça, juste au cas où il croiserait Nour – elle ou une autre fille. Souvent il tourne en rond. Il ne croise rien, ne voit personne. Une fois il portera les courses de Yamina, elle offrira son dos, il marchera derrière, au rythme de ses cheveux qui balancent d’un côté de l’autre. Il y a entre les filles les garçons mille empêchements : dans Les Jours d’avant , Karim Moussaoui filme Djaber et Yamina se ratant. Se regardant, et se ratant. Mais se sauvant aussi, l’un l’autre. Le regard d’une seule fois, entre inconnus, peut se souhaiter, s’orchestrer. Olivier Bardin lui, a des carnets de notes remplis de rendez vous potentiels. Il les imagine, les met en scène. Il convoque. Il donne un lieu et un horaire à un inconnu dans une chambre, pour un échange de regard, sans paroles. On n’a rien à attendre, on ne va jamais se revoir . De quoi est-on libre alors ? Ce sont les jours d’avant, les minutes d’avant : la volatilisation. Combien d’images a-t-on en soi, de regards d’une seule fois, qui font : non pas des amours, non pas des histoires, mais une collection de visages sans voix, sans conversations. Une collection d’images libres, silencieuses, qui n’appellent pas à une suite de l’histoire . Qui font le film de chaque jour, sans encombrer le lendemain, sans imposer de réponse ou de relance. Ceux qui, quand ils réapparaissent vous font dire : je le connais… sans que l’on puisse se souvenir, ou comment pourquoi ? On peut partager des silences. On a sa collection d’images. On fait partie de celle des autres. Ce seront les minutes d’avant, ce soir ce sera toute l’histoire et la liberté qui précède la phrase : je ne l’ai plus jamais revu . Et qui pourront un jour vous faire dire : je le connais sans jamais vous rappeler pourquoi ou comment.

Publicité

**Karim Moussaoui, ** réalisateur pour le film Les jours d’avant (sortie 4 fev)

et Virginie Legeay co-scénariste

Récit** d’Olivier Bardin : ** **« La chambre double » ** performance créée en 1994, reprise, l'artiste invite un spectateur à entrer dans une chambre d'hôtel et à donner son regard, et le témoignage de Roula Matar-Perret

Avec le Centre Pompidou Metz le samedi 28 février au Novotel centre.

**Au téléphone : **

**Dalia Shurrab ** pour le récit de son amour impossible avec Rasheed (Gaza/ Naplouse)

Écouter

5 min

LIVE : KOUDLAM

Amélie Bonnin dessine l'émission en direct

Dessin Amélie
Dessin Amélie
Dessin Amélie 2
Dessin Amélie 2
Dessin Amélie 3
Dessin Amélie 3
Dessin Amélie 4
Dessin Amélie 4
Dessin Amélie 5
Dessin Amélie 5
Dessin Amélie 6
Dessin Amélie 6
Dessin Amélie 7
Dessin Amélie 7
Dessin Amélie 8
Dessin Amélie 8
Dessin Amélie 9
Dessin Amélie 9
Dessin Amélie 10
Dessin Amélie 10

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

Aurélie Charon
Aurélie Charon
Aurélie Charon
Production
Delphine Lemer
Réalisation
Lionel Quantin
Réalisation
Alice Ramond
Collaboration