France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Olivia Bee
Olivia Bee
© Radio France

L'atelier intérieur s'ouvre aux animaux. Ce serait un rêve d’émission de radio, plus de mots : les micros ouverts à leur silence. Un Silence majuscule. On écouterait mais tout s’inverse immédiatement : c’est nous qui sommes écoutés. Toujours. Les animaux existent et on célèbre ça. On va encore une fois, parler pour eux mais au plus proche. Parce qu’on sera avec leurs amoureux. Ils n’ont pas la parole et loin de nous l’idée de les « faire parler », non. Garder les signes indéchiffrables, et s’intéresser plutôt au regard échangé. C’est un autre regard, il n’est pas humain. Il porte l’existence de façon pleine. Une pensée toute entière incarnée. Des êtres affirmatifs, profondément là, à nous observer nous agiter. On vient, on va, on part, on aime, on pleure, on quitte, on déménage. Le chat suit, observe, semble dire : d’accord . Comme si rien n’avait finalement besoin d’être traduit. L’image de départ ce soir serait celle-là : Temesta en studio. Chatte siamoise, sublime. Que l’on voudrait écouter. Mais Temesta a gagné, parce que c’est nous qui depuis le début, sommes écoutés. Elle, elle pense et c’est irréfutable mais c’est secret. On collera aux yeux du chat les mots d’Alain Cugno : les animaux sont des êtres sans profondeur parce qu’ils sont la profondeur du monde . Les animaux sont des réponses à des questions qui n’ont même pas eu à être posées . On posera peu de questions, on tentera de capter leurs réponses. Parce qu’ils ont des têtes de réponses , ils ont des yeux de réponses , ils ont des façons d’être de réponses à nos questions même pas posées. Et c’en est bouleversant. Il y a un monde caché. Il y a des langues infinies. Il y a, au-delà des mots, le son du vivant. Qui dit : d’accord . L’animal est une forme silencieuse : c'est-à-dire un fantôme ou un sage ou un Dieu. Il est là comme une évidence. Alors je regarde le chat, il me regarde il ne lève pas les yeux au ciel : je suis écouté, et tout est dit, je ne peux pas aller plus loin que lui, je sais que dans ce monde sans mots, il est, elle est, ils sont, dans un Silence majuscule : nos grands témoins

Le chemin ce soir ira du chat à la libellule, le studio est investi par un chat, c’est la chambre de Temesta, et ça commence maintenant. Pour les maîtres du silence ce soir, voilà ceux qui donneront de la parole

Publicité

Temesta Delaume, un chat en studio, ** première fois à la radio. Et sa maitresse Chloé Delaume** , écrivain.

Écouter

3 min

Alain Cugno , philosophe et amoureux des Demoiselles et de leur envol, pour son récit La libellule et le philosophe , Editions l'Iconoclaste.

Emmanuelle Titeux , vétérinaire comportementaliste.

LIVE : Thomas Bloch , pour le langage infini celui du cristal, glass harmonica, musique de verre.

Écouter

3 min

Amélie Bonnin dessine : lui et moi, moi et lui, lui et nous, l’animal et les humains, elle dessine l’émission en direct.

Temesta dans le fauteuil
Temesta dans le fauteuil
© Radio France
Glass Harmonica
Glass Harmonica
© Radio France
Temesta en studio
Temesta en studio
© Radio France
Animal 1
Animal 1
© Radio France
Animal 2
Animal 2
© Radio France
Animal 3
Animal 3
© Radio France
Animal 4
Animal 4
© Radio France
Animal 5
Animal 5
© Radio France
Animal 6
Animal 6
© Radio France