France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Olivia Bee 2
Olivia Bee 2

Pour la dernière fois avant l’été, s’ouvre l’atelier intérieur : ce soir il sera en apesanteur. Pour clore toutes les positions du corps qu’on a tentées dans le studio cette année. A l’intérieur de l’atelier, on s’est allongées pour parler, on s’est fait hypnotiser, on a chanté, on est montés sur le toit pour commencer, on a cuisiné, on a fait du catch, on a dessiné on a graffé. On a allumé des bougies pour convoquer des esprits. Bref on a chorégraphié. Et après avoir cherché, voilà la position rêvée pour terminer, en apesanteur. Ne plus avoir de poids. S’élancer en gravité zéro. Pour sentir d’autres possibles que ceux que l’on rencontre sur terre. … inversion du sens, inversion du corps, pour la sensation de flotter. Pour un corps sans repères, l’atelier intérieur s’envoie dans les airs… et se détache du sol. Nous sommes soumis à la gravité, refusons là pour un soir. Et vous, avez-vous trouvé la bonne position pour écouter ? L’image de départ ce soir serait celle-là : Kitsou Dubois vole. Après s’être immiscée au milieu des astronautes, dans un vol parabolique. Pendant 20 secondes elle n’a plus de poids et c’est le choc, la sensation dont il faudra se rappeler toute sa vie pour la restituer. Ce qu’elle fait sur scène. Penser sa vie sur orbite, s’offrir un peu de contraire de soi même. Pour entrer dans l’été on s’assouplit, l’air est élastique. On essaiera de toucher le moment où tout ce qui est grave redevient léger.

Le chemin ce soir part de la pesanteur pour aller vers la légèreté. C’est l’été, c’est un monde sans gravité, c’est le dernier atelier intérieur de l’année, il est sur orbite, et ça commence maintenant.

Publicité

Kitsou Dubois , chorégraphe, dit-on, des eaux et des airs, pour L'été en apesanteur , au Festival Paris Quartier d'Eté, Théâtre de la Cité internationale, à partir de mercredi 18 juillet.

Depuis les airs on redescendra sur terre avec un corps qui tient debout, pour la poésie action à la verticale : **Anne-James Chaton, poète sonore. ** C'est la dernière carte blanche des Soirées Nomades de la Fondation Cartier avant l'été.

Pour ne rien perdre de tous les mouvements tracés, les flashs infos de Grand Magasin : Pascale Murtin et François Hiffler. C'est l'envoyé ailleurs de l'atelier intérieur :** Bettina Atala depuis Los Angeles.**

Enfin, Amélie Bonnin dessine l'émission et l'élévation, en direct et en studio.

L'Atelier by Amélie 1
L'Atelier by Amélie 1
© Radio France
L'atelier 2
L'atelier 2
© Radio France
L'atelier 3
L'atelier 3
© Radio France

**Quelques minutes avant minuit, on a essayé de tracer le mouvement de cette année, voilà quelques gestes des émissions de printemps et de début d’été. Ce sont des débuts des présences, des débuts de chants, des élans. **

Écouter

10 min

Références

L'équipe

Aurélie Charon
Aurélie Charon
Aurélie Charon
Production
Inès de Bruyn
Collaboration
Thomas Dutter
Réalisation
Yaël Mandelbaum
Collaboration