France Culture
France Culture
Publicité
Avec
Olivia Bee
Olivia Bee
© Radio France

L'Atelier intérieur s'ouvre au futur. Pas aux diseurs de bonne aventure, pas aux prophètes, plutôt à nous et notre pouvoir de dire : ça y est, nous y sommes. Nous voilà en 2030 . Parce qu’il faut renouveler à temps les images du futur, avant de se les faire confisquer. Le futur n’est plus ce qu’il était * paraît-il, c'est-à-dire : on aurait du mal à se projeter. Faisons pour une fois, pour un soir, confiance à nos fictions. Ce ne sont pas des illusions mais des élargissements, des multiplications. Baudrillard en oracle disait : « Nous ne voulons plus d’un destin. Nous voulons une histoire * ». Une histoire ça s’écrit, ça se fabrique. Ca se pense. Comment la dire ? et sans se mettre à prédire, permettre un avenir ? L’image de départ ce soir serait celle-là : une jeune femme face à un homme plus âgé. Elle veut penser l’histoire, celle du Liban, et différemment. Elle a une idée : on est en 2030 . Toute l’interview se passe dans le futur. Les questions ressemblent à : qu’est ce qui vous a marqué en … 2015 ? en 2020 ? C’est le spectacle de Sandra Iché. Wagons libres . Alors oui pas facile : en parallèle du monde tel qu’il est, d’aller contre cette fin des temps sans cesse annoncée. De faire le grand écart. Et d’oser, avec aplomb, parler des années 2020. Se dire :* bien sûr, je fais partie de l’avenir, et je regarde le présent* … puisqu’il est encore temps d’enrayer la machine et les histoires en marche, de tout désynchroniser. De s’opposer. Stop. La prévision ne me va pas. Ce chemin ne me plait pas. J’ouvre un autre monde, j’ouvre l’été, j’ouvre le premier jour de juillet. Voltaire prévenait : le premier prophète fut le premier fripon qui rencontra un imbécile . Ce soir, c’est le contraire de croire, c’est se poser sur la flèche du temps, et sans rien dire à personne, marcher à contre courant. Pour ne jamais dire « c’était couru d’avance ». La course, on la prend. On est bien placés, on ne se laisse pas doubler. C’est un dialogue entre moi maintenant et moi dans 30 ans. Je te jure d’avoir préféré l’histoire au destin . On pourra vers minuit, revenir à aujourd’hui. On aura sur l’abysse et l’ordonnée, déplacé un ou deux pavés. On aura dit ce soir et en le pensant *honnêtement * : moi, mon plus beau jour dans la vie, c’est… le 1er juillet 2020… si si.

Le chemin ce soir ouvre un nouveau chapitre : 1er juillet, projetons notre été. Projetons notre futur. On part de 2013 pour aller en 2030, on passera par 2020, 2022… la téléportation dans le temps, commence maintenant. Pour le futur ce soir, voilà ceux qui sont là :

Publicité

Sandra Iché , historienne et danseuse, qui a travaillé à partir des "archives du futur" : le Liban vu depuis 2030, pour son spectacle Wagons libres (Avignon 2013, 22-24 juin)

Chloé Delaume , écrivain, et nouvelle cartomancière ! Nous entrerons avec elle dans le Parti du Cerle : séance de Tarot, Oracle de Belline.

Marc Bousquet , éditeur, journaliste scientifique ; possibilité de téléportation. De façon très sérieuse.

LIVE : PARIS SUIT YOURSELF (téléportation de Berlin à Paris)

Amélie Bonnin dessine nos visions, elle dessine l'émission en direct

Réalisation : Philippe Baudoin

Futur 3
Futur 3
© Radio France
Futur 4
Futur 4
© Radio France

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L'équipe