France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Nelly Ben Hayoun
Nelly Ben Hayoun
© Radio France

L'Atelier intérieur s'ouvre aux pas sur la lune. A cette émotion-là. A cette hauteur là. On n’acceptera rien qui serait plus bas. La vie serait, depuis ce 21 juillet, 1969, à remesurer. Puisqu’un homme l’a fait, suivi par quelques-uns, comment toucher l’équivalent dans un quotidien ? Comment accepter que nous ne marcherons pas sur la lune ? Comment faire comprendre qu’on exige la même émotion, la même puissance et qu’avant elle, jamais on ne tirera sa révérence. L’image de départ ce soir serait celle-là : c’est une idée. Imaginer le son de la lune. Le bruit du premier pas de Neil Armstrong. La note, le ton, l’air, de la poussière lunaire. C’est Nelly Ben Hayoun, artiste qui revient du *NASA Ames Reserch Center * et reste à Paris un mois pour chercher le son cosmique. Ce sera *Moon Dust Remix * : le remix de la poussière de lune. Pour nous qui n’étions pas nés dans l’année où tout a changé, je crois que c’est le fantasme de ce son. L’impact du pied sur le régolite. La poudre qui s'enfonce, le talon sourd et enfin, le corps léger… Et vous n’avez même pas le droit, et vous n’avez même pas le temps, de dire "mais quoi ? mais comment ? il n’y a pas de son sur la lune". Non. On ira contre les sceptiques, on prendra de vitesse le réel. Le son de la lune c’est le nôtre. Ce sont nos mots, la fiction qu’on s’en fera. Ca nous engage, et c’est à nous d’être à la hauteur. C’est un savoir-penser, un savoir-imaginer, de celui qui nous maintient debout. Nous sommes les hommes du grand vide comme on dit en Chine des Taïkonautes. Nous sommes au lendemain du premier humain qui a franchit le mur du son. Nous sommes le jour de la nouvelle lune. Le jour du possible. Depuis le 21 juillet, depuis 69, et encore plus pendant l’heure qui vient, chacun de nos pas, on se l’est promis et il faut le jurer, devra ressembler au son, sur la lune, d’une enjambée.

Le chemin ce soir est une expérience, en orbite, à des milliers de kilomètres de l’endroit où vous avez l’habitude d’être. Sortez de votre corps, éloignez-vous de vous. Peut-être nous dépasserons le mur du son, c’est un saut en chute libre, on est en direct et ça commence maintenant. Pour l’alunissage ce soir, et l’imagination ascensionnelle. voilà ceux qui sont là :

Publicité

Nelly Ben Hayoun , parce qu'elle est "designer d'expériences". Pour sa recherche du son de la lune : en ce moment en résidence à la Gaîté lyrique, Moon Dust Remix . Dans le cadre des Technologies au quotidien , avec le CNAM et le Musée des Arts et Métiers. Elle vous propose aussi de participer à des ateliers de bruitage du son de la lune ! Go !

Écouter

4 min

Francis Rocard , astrophysicien au CNES, pour les explorations lunaires.

André Gunthert , historien à l'EHESS, pour nous faire passer du son à l'image : avec les représentations fantasmées de la conquête lunaire.

**En ce soir de nouvelle lune, Yoga du son en direct ** avec le grand maître **Shyamji Bhatnagar. ** Il parle français grâce à Armelle Denolle. Et il est à Paris parce que cette semaine se tient le premier Festival Yoga au 104, du 19 au 21 octobre.

Nelly Ben Hayoun
Nelly Ben Hayoun
© Radio France

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.