Impôts fonciers en France, 12/08/2015 ©AFP - ONLY FRANCE
Impôts fonciers en France, 12/08/2015 ©AFP - ONLY FRANCE
Impôts fonciers en France, 12/08/2015 ©AFP - ONLY FRANCE
Publicité
Résumé

Fraude, optimisation, évasion fiscales...

avec :

Dominique Plihon (Chercheur associé à la Chaire Energie et Prospérité de l’Institut Louis Bachelier, membre du Centre d’Economie de Paris-Nord (CEPN/CNRS), professeur émérite à Paris XIII), Yves Jacquin-Depeyre (économiste et avocat, auteur), Xavier Timbeau (Économiste, directeur de l'Observatoire Français des Conjonctures Économiques (OFCE)).

En savoir plus

Nouvelle édition de l’Economie en questions, nous parlons ce matin de fiscalité, non pas du montant de l’impôt mais plutôt des moyens, nombreux, parfois grossiers, souvent ingénieux, licites et illicites de le contourner.

L'évasion fiscale, de l’optimisation à la fraude, est aussi vieille que l'impôt, mais elle a pris ces dernières décennies, avec la mondialisation, l’expansion de la finance internationale et les progrès des nouvelles technologies des dimensions si extraordinaires qu’elle en vient à déséquilibrer les économies des Etats, suscitant divers scandales et l’exaspération de l’opinion publique, c'est-à-dire des citoyens contribuables.

Publicité

La communauté internationale a commencé à réagir, l’OCDE par exemple, nous allons y revenir ou l’UE : depuis le 1er janvier de cette année 2017, les pays membres doivent communiquer sur les accords fiscaux préalables transfrontaliers qu’ils signent avec les entreprises. En clair celles qui choisissent de s’installer dans les pays les plus accommodants tout en réalisant leurs bénéfices dans les autres…

Il faut saluer ces initiatives mais il reste beaucoup à faire. Les gouvernants ont-ils pris les mesures qu’il fallait pour lutter sérieusement contre l’évasion fiscale ? Ont-ils des moyens suffisants ? En France 60 à 80 milliards d’euros seraient soustraits chaque année au budget public. Soustraits donc à des investissements et des financements nécessaires, dans le social par exemple ou dans la transition écologique. Ces chiffres sont les plus couramment avancés, mais sont-ils les bons ? Connait-on vraiment le montant de ce qui, par définition ne se fait pas connaître ? On fait le point avec nos invités.

Et la chronique de Marie Bellan, journaliste aux Echos

Références

L'équipe

Dominique Rousset
Dominique Rousset
Laetitia Coïa
Réalisation
Laurence Jennepin
Collaboration