Billets d'une valeur de 5, 10, 20, 50, 100, 200 et 500 euros
Billets d'une valeur de 5, 10, 20, 50, 100, 200 et 500 euros  ©AFP - AFP
Billets d'une valeur de 5, 10, 20, 50, 100, 200 et 500 euros ©AFP - AFP
Billets d'une valeur de 5, 10, 20, 50, 100, 200 et 500 euros ©AFP - AFP
Publicité

Politique monétaire de la zone euro et le rôle de la BCE

Avec

La dernière décision de l'année de la BCE, ce jeudi, était très attendue et elle sera observée de près par les marchés financiers. Le vaste programme de rachats d'actifs, le fameux QE (quantitative easing) ou assouplissement quantitatif, prévu pour s'interrompre en mars 2017, allait-il être prolongé? Beaucoup le pensaient. Confirmation: ce sera neuf mois de plus. Et la banque assure qu'elle saura l'adapter pour surmonter d'éventuels obstacles techniques.

La surprise est venue du montant mensuel : il passe de 80 à 60 milliards d'euros d'obligations acquises chaque mois. Ce sont donc 540 milliards d'euros de plus qui seront injectés dans les marchés l'année prochaine. Mario Draghi veut convaincre que sa politique monétaire reste favorable à la croissance.

Publicité

L'économie de la zone euro va mieux mais l'inflation reste faible et les incertitudes politiques sont nombreuses avec les élections à venir en France, aux Pays-Bas et en Allemagne. Sans parler de l'Italie qui vient de rejeter un projet de modification de sa Constitution mais plus sûrement encore les réformes engagées par son président du Conseil, Matteo Renzi.

Note du CAE sur les taux d'intérêt : http://www.cae-eco.fr/Taux-d-interet-tres-bas-symptome-et-opportunite.html

Et le chiffre de Vincent Grimault, journaliste à Alternatives Economiques

L'équipe

Dominique Rousset
Dominique Rousset
Dominique Rousset
Production
Gislaine David
Réalisation
Laurence Jennepin
Collaboration