Formation de rochers appelée "Le ménage de la Vierge" dans la forêt de Huelgoat, Finistère ©Getty - imageBROKER/Peter Seyfferth
Formation de rochers appelée "Le ménage de la Vierge" dans la forêt de Huelgoat, Finistère ©Getty - imageBROKER/Peter Seyfferth
Formation de rochers appelée "Le ménage de la Vierge" dans la forêt de Huelgoat, Finistère ©Getty - imageBROKER/Peter Seyfferth
Publicité
Résumé

En Bretagne, dans le Finistère, on trouve la forêt de Huelgoat, écrin de multiples légendes et surtout vestige de la forêt mythique de Brocéliande !

En savoir plus

On pénètre dans la forêt par le moulin du chaos, un surnom qui donne la couleur des paysages de cette forêt. D’énormes rochers s’offrent au regard, dispersés, comme arrêtés dans leur course. ils ont peut-être été lancés par Gargantua qui, fâché de l'accueil par les habitants du village, en colère, aurait jeté les roches !

Colère gargantuesque ou hasard de la nature, certaines de ces roches tiennent sur une arête depuis des millé​​naires, comme immobilisées dans un équilibre précaire que le moindre souffle pourrait faire basculer, s’ils ne dégageaient, paradoxalement, une impression de solidité inébranlable.

Publicité

La "Roche tremblante" en est peut-être le meilleur exemple. C'est une attraction qui attirera les plus intrépides ... On pourra faire trembler cette roche de 100 tonnes, sans jamais la faire tomber, si l’on se place juste au bon endroit !

Sur certains de ces rochers, des arbres étendent patiemment leurs racines, jusqu’à rejoindre la terre ; les cimes des chênes et des hêtres forment un ensemble touffu qui couvre presque entièrement le ciel. Ils donnent subitement l’impression d’évoluer dans un monde, dans une forêt de conte, où l’on ne serait pas étonné de croiser un lutin, une fée, ou le fantôme du roi Arthur, dont l’une des excavations de la forêt, la grotte Arthus, serait la tombe ...

Rapidement, la « rivière d’Argent », qui traverse la forêt, devient notre guide. Elle nous mène de la grotte du Diable, où la légende dit qu’il venait se reposer, mais qui pourrait être aussi une des nombreuses entrées vers les Enfers, à la mare aux fées, lieu de réunion où elles se retrouveraient une fois par an, pour châtier celles qui auraient été mauvaises envers les hommes, en les condamnant à rester prisonnières de l’eau.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Mais, comme chacun sait, les visions enchanteresses des contes peuvent aussi prendre des couleurs plus sombres - comme l’eau de la rivière ! Elle se jette subitement dans un gouffre, et prend alors une couleur de sang. Nous pourrions donner une explication scientifique, mais peut-être préférerons-nous croire à la légende selon laquelle Dahut, princesse et fille du roi Gradlon y faisait précipiter ses amants !

De fééries en rêveries, à la recherche des mythes, promenons-nous dans la forêt d’Huelgoat, riche de légendes et de récits qu’on pourra s’inventer en se laissant aller au gré de ses envies - au risque, il est vrai, de se perdre. Aidé en cela par la météo bretonne, si caractéristique, où la bruine laisse place au grand soleil, au vent, puis de nouveau au soleil, ou à la pluie, alternant chaleur et humidité, laissant croire qu’une journée pourrait s’être écoulée en quelques minutes…

Mais pas de craintes  si l’on se perd ! Une autre légende raconte que les lutins habitant ces lieux soufflent dans un cor pour nous indiquer le bon chemin à suivre. Alors ce n’est pas par gentillesse, mais parce qu’ils considéreront que le temps qu’ils vous ont accordé généreusement sur leurs terres est écoulé …

Musique diffusée : La complainte bretonne Hirvoudoù