Emmanuel Macron - Anne Hidalgo / En finir avec le virus : un choix politique ?
Emmanuel Macron - Anne Hidalgo / En finir avec le virus : un choix politique ?
Emmanuel Macron - Anne Hidalgo / En finir avec le virus : un choix politique ?  ©AFP - THOMAS COEX / GEOFFROY VAN DER HASSELT
Emmanuel Macron - Anne Hidalgo / En finir avec le virus : un choix politique ? ©AFP - THOMAS COEX / GEOFFROY VAN DER HASSELT
Emmanuel Macron - Anne Hidalgo / En finir avec le virus : un choix politique ? ©AFP - THOMAS COEX / GEOFFROY VAN DER HASSELT
Publicité
Résumé

Ces prochains jours, nous allons revivre les affres de l’attente, des débats auxquels nous sommes régulièrement confrontés depuis un an : confiner ou ne pas confiner, fermer ou ne pas fermer les commerces, ce qui est essentiel et ce qui ne l’est pas...

avec :

Dominique Reynié (Politologue. Professeur des Universités à Sciences Po.), Hubert Védrine (diplomate, ancien ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Jospin et ancien secrétaire général de la présidence de la République sous François Mitterrand), Aurélie Filippetti (Femme politique, romancière, ancienne ministre de la Culture dans les gouvernements Ayrault puis Valls), Sylvie Kauffmann (Directrice éditoriale au journal Le Monde. Spécialiste notamment des questions internationales.).

En savoir plus

Finies les vacances. Ces prochains jours, nous allons revivre les affres de l’attente, des débats et autres polémiques auxquels nous sommes régulièrement confrontés depuis 1 ans sur le thème : confiner ou ne pas confiner, fermer ou ne pas fermer les commerces, ce qui est essentiel et ce qui ne l’est pas, quel pays a la bonne stratégie et qui se trompe, etc...

Mercredi dernier, la publication d’une tribune dans le journal Le Monde signée Philippe Aghion et Patrick Arthus pour critiquer la stratégie du « stop and go » d’Emmanuel Macron a ouvert le bal : les deux économistes critiquent cette alternance de périodes de fortes restrictions puis de retour à une semi-liberté depuis un an qui n’est selon eux pas propice aux investissements. Les deux économistes prennent  en exemple ces pays d’Asie de l’Est et du Pacifique qui ont mis la barre plus haut : en ne se résignant pas à « vivre avec » le virus mais en l’éradiquant, du moins en ramenant le nombre de cas à un chiffre très faible, pour ensuite retrouver le chemin d’une croissance soutenue et durable. 

Publicité

Au lendemain de cette tribune, jeudi soir, intervention télévisée de Jean Castex, le Premier Ministre, assumant cette stratégie française du « Vivre avec » ou du « stop and go ». Et quelques heures plus tard, une certaine Anne Hidalgo, maire de Paris  à qui l’on prête désormais des ambitions présidentielles, faisait savoir que la Mairie de Paris regrettait comme les économistes Alghion et Arthus  les « demi mesures » du gouvernement, et réclamait un confinement strict de 3 semaines à Paris, par la bouche d’Emmanuel Grégoire, premier adjoint, demandant au gouvernement des décisions courageuses pour fermer un bon coup et ensuite tout rouvrir y compris bars, restaurants et lieux culturels. Une proposition qui a fait bondir l’opposition parisienne, Jean Castex parlant lui de « fadaises »… L’entourage d’Anne Hidalgo semble avoir depuis reculé.

Mais pour l’Elysée et le gouvernement, le pari n’en demeure pas moins risqué : jouer la montre avec le virus, ses variants, espérer les contenir, éviter le grand reconfinement grâce à la progression parallèle de la vaccination et à des mesures territoriales.

Risqué parce que nous sommes à 1 an et deux mois d’une élection présidentielle, et qu’on voit bien désormais comment des choix sanitaires donneront lieu à des débats politiques. Enfin, hasard ou coïncidence, la semaine s’est aussi achevée sur une bonne nouvelle : les librairies sont désormais classées « commerce essentiel » par un décret publié au Journal officiel.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous pouvez retrouver ici l'émission intégrale. 

Références

L'équipe

Emilie Aubry
Emilie Aubry
Emilie Aubry
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Marine Beccarelli
Collaboration