Ursula Von der Leyen et Volodymyr Zelensky / des armes à Marioupol ©AFP
Ursula Von der Leyen et Volodymyr Zelensky / des armes à Marioupol ©AFP
Ursula Von der Leyen et Volodymyr Zelensky / des armes à Marioupol ©AFP
Publicité
Résumé

Cela fait 115 jours que la Russie a envahi l'Ukraine. 115 jours que les ukrainiens se battent héroïquement au quotidien avec l'appui des Occidentaux qui leur livrent des armes. Par ailleurs l'Ukraine a fait une demande d'adhésion à l'Union-Européenne.

avec :

Bertrand Badie (Politiste, spécialiste des relations internationales), Thomas Gomart (Historien des relations internationales, directeur de l’Institut français des relations internationales (IFRI).), Dominique Schnapper (sociologue et politologue, directrice d'étude à l'EHESS), Aurélie Filippetti (Femme politique, romancière, ancienne ministre de la Culture dans les gouvernements Ayrault puis Valls).

En savoir plus

115 jours de guerre, des dizaines de milliers de civils morts en Ukraine. Rien qu'à Marioupol, les autorités ont fait état de plus de 21 000 morts parmi les civils. Environ 10 000 soldats tués depuis le début de l'invasion russe selon Oleksiy Arestovych, conseiller du président Zelensky. Côté russe, Moscou communique très peu l'Ukraine affirme qu'il y aurait 30 950 morts ou blessés.

Livrer des armes pour aider les ukrainiens

Pour les Occidentaux, à ce stade, pas question d'intervenir militairement en Ukraine au risque de déclencher une guerre mondiale. Mais pour autant, pas question de ne pas aider l'Ukraine. C'est pourquoi, les Occidentaux ont choisi d'envoyer du matériel militaire. Des canons, des lance-roquettes, des mortiers, des lance-grenades, des lance-missiles portatifs, des véhicules blindés...  Les Etats-Unis ont déjà livré pour 4 milliards de dollars d’armement, mais ils ont surtout voté une enveloppe de 40 milliards. C’est presque dix fois plus que tous les autres pays réunis. Sur l'enveloppe de 5 milliards d'euros du fonds abondé par les Vingt-Sept pour la paix, le montant réservé aux remboursements des armes livrées à Kiev atteint déjà 2 milliards. Mais les pays qui payent le plus, comparé à leurs moyens, ce sont les voisins de l'Ukraine et de la Russie, ceux qui ont le plus peur de Poutine. Pour inédite qu’elle soit depuis la seconde guerre mondiale, cette aide est cependant loin de suffire. Volodymyr Zelensky ne cesse de réclamer des armes supplémentaires...

Publicité

L’offensive menée par la Russie en Ukraine le 24 février 2022 a fait l’effet d’une onde de choc pour les Européens. Pour Josep Borrell, le Haut représentant de l’Union pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, cette agression russe contre Kiev constitue “l’acte de naissance de l’Europe géopolitique” et ce contexte doit pousser les Européens à “accroître [leur] capacité de dissuasion afin de prévenir la guerre”. C’est dans ce sens qu’en réaction à la guerre en Ukraine, plusieurs Etats membres de l’Union européenne ont annoncé une volonté d’augmenter leurs dépenses militaires.

L'Ukraine candidate à l'Union-Européenne

Quelques jours après le début du conflit, l'Ukraine déposait un dossier pour être candidate à l'Union-Européenne. Vendredi, la présidente de l'exécutif européen, Ursula Von der Leyen recommandait d'accorder à l'Ukraine et la Moldavie le statut de candidats à l'Union européenne. Un avis qui sera discuté lors du sommet européen des 23-24 juin, et les dirigeants des 27 pays de l'UE devront donner leur feu vert à l'unanimité. La Géorgie, pays du Caucase également envahi par la Russie en 2008, devra attendre. Cependant pour intégrer l'Union-Européenne, il faut respecter certaines règles démocratiques et économiques que l'Ukraine ne respecte pas aujourd'hui, notamment en matière de corruption.

Et l'Ukraine n'est pas la seule à vouloir intégrer l'UE. D’autres pays attendent déjà leur tour notamment les pays des Balkans Occidentaux (Monténégro, Serbie, Kosovo, Albanie, Macédoine du Nord, Bosnie-Herzégovine).

Références

L'équipe

Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Anne-Claire Bazin
Collaboration