France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

L'Occident face à Poutine

François Hollande et Angela Merkel ont rencontré Vladimir Poutine à Moscou vendredi après s’être entretenus la veille à Kiev avec le président ukrainien Porochenko. Le Kremlin a déclaré à l’issue de la réunion que les parties s’étaient accordées pour travailler à la rédaction d’un document conjoint sur la mise en œuvre du protocole de Minsk et pour préparer un futur plan de paix intégrant les propositions franco-allemandes et celles des chefs de l’exécutif russe et ukrainien. Une trêve de sept heures est entrée en vigueur vendredi dans la région de Donetsk pour permettre l’évacuation des populations civiles prises dans les combats entre l’armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes.

Publicité

Présent à Kiev jeudi, le secrétaire d’Etat américain John Kerry s’est prononcé en faveur d’une solution diplomatique tout en accusant la Russie de contribuer à l’aggravation du conflit en « envoyant des mercenaires et des chars en Ukraine » . La ministre de la défense américaine Ashton Carter s’est déclarée *très encline * à livrer des armes à l’Ukraine pour lui permettre d’assurer sa défense et contribuer à augmenter le coût des opérations militaires soutenues par Moscou. A l’issue d’une réunion à Bruxelles des ministres de la défense des pays membres de l’OTAN, la ministre allemande Ursula Von der Leyen a écarté cette idée, plaidant « pour une solution négociée autour d’une table et non sur le champ de bataille » .

Une conférence sur la sécurité s’est tenue hier à Munich. La chancelière allemande Angela Merkel s’est exprimée sur la situation en qualifiant d’incertain le succès de la mission diplomatique menée cette semaine avec François Hollande. Elle a réaffirmé son opposition à la livraison d’armes à l’armée ukrainienne, déclarant que ce conflit ne pouvait être gagné militairement . Le ministre des affaires étrangères russes Serguei Lavrov a critiqué les Etats-Unis, les accusant de violer les traités de non-prolifération de missiles intercontinentaux. Il a reproché à l’Union européenne d’avoir soutenu un coup d’Etat en Ukraine et dénoncé une « épuration ethnique », reprochant à l’occident de ne pas réagir à une *« éradication des juifs et des russes » * menée par le gouvernement de Kiev. Le président François Hollande s’est exprimé hier depuis Tulle, qualifiant les efforts diplomatiques en cours comme une *des dernières chances * pour éviter une guerre.

Une conversation téléphonique entre Petro Porochenko, Vladimir Poutine, Angela Merkel et François Hollande doit avoir lieu ce dimanche.

La conférence de presse de François Hollande

Le président de la République a tenu jeudi dernier sa cinquième grande conférence de presse depuis le début de son mandat. Au cours d’une allocution d’un quart d’heure précédant une séquence de questions-réponses avec les journalistes réunis à L’Elysée, François Hollande est revenu sur l’état du pays un mois après les attentats terroristes qui l’ont frappé.

Se félicitant que la France ait réagit aux événements avec dignité et fierté , le chef de l’Etat a affirmé que « l’esprit du mois janvier 2015 était l’unité de la République » . Il a annoncé qu’une loi sur le renseignement sera présentée en mars et devra être votée avant l’été.

François Hollande a insisté sur la place de l’école dans la promotion de la laïcité, la qualifiant de « meilleure arme pour la reconquête » . Il annoncé des efforts particuliers dans la lutte contre le décrochage scolaire et pour l’amélioration de la maîtrise du Français dès la maternelle .

Dans la perspective d’une lutte contre les inégalités et de la promotion de la citoyenneté le président de la République a annoncé une future loi sur la construction de logements sociaux et la création d’une agence du développement économique chargée de lutter contre les inégalités entre les territoires. La mise en place, effective dès le 1er juin, d’un service universel pour les jeunes volontaires et la création d’une réserve citoyenne ont été annoncées.

Revenant sur la situation économique du pays et la lutte contre le chômage, le chef de l’Etat a évoqué *« des réformes qui devront concerner l’emploi des jeunes, l’insertion des chômeurs de longue durée, améliorer les performances de nos entreprises et faciliter le financement de notre économie », * et il a fait dela baisse du chômage lacondition de sa candidature à l’élection présidentielle de 2017.

François Hollande a qualifié la lutte contre le terrorisme de* premier défi * de sa politique extérieure et réaffirmé son engagement dans la zone du Sahel et auprès de ceux qui luttent pour la liberté dans le nord de la Syrie . Une modernisation de la force de dissuasion nucléaire a été annoncée sans augmentation du budget de la défense.

Le président de la République s’est prononcé en faveur de l’instauration d’une politique européenne de l’énergie, il a renouvelé son soutien au nouveau gouvernement grec contre « l’austérité à tout jamais » tout en appelant Alexis Tsipras à la responsabilité et au respect des règles communautaires. François Hollande s’est félicité du travail accompli en partenariat avec Angela Merkel sur le dossier ukrainien, soulignant que « l’option diplomatique ne pouvait être prolongé indéfiniment » .

Invités

Michaela WIEGEL, correspondante à Paris de la Frankfurter Allgemeine Zeitung

François BUJON DE L’ESTANG, ambassadeur de France

Eric LE BOUCHER, éditorialiste des Echos et co-fondateur du site Slate.fr

Thierry PECH, directeur général de la fondation Terra Nova

Brèves

François BUJON DE L'ESTANG a conseillé le film *Léviathan * réalisé par Andrey ZVYAGINTSEV

Eric LE BOUCHER a évoqué la démission de Soufiane ZITOUNI du lycée Averroès

Thierry PECH a conseillé le spectacle *Contact * mis en scène et chorégraphié par Philippe DECOUFLE

Michaela WIEGEL a rendu hommage à Alfred GROSSER à l'occasion de son 90e anniversaire

Philippe MEYER a conseillé les spectacles à domicile de de William DELLA ROCCA, contact: wdellarocca@yahoo.fr

Références

L'équipe

Philippe Meyer
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation