Inflation
Inflation
Inflation ©Getty
Inflation ©Getty
Inflation ©Getty
Publicité
Résumé

L'inflation fait son retour partout dans le monde. Selon l'INSEE elle a atteint 4,8%, un record depuis 1985. En cause, le confinement en Chine et les ruptures de la chaine d'approvisionnement, la guerre en Ukraine et la flambée des prix...

avec :

Patrick Artus (chef économiste et membre du comité exécutif de Natixis), Jean-Marc Daniel (économiste, professeur émérite à l'ESCP Europe), Daniel Cohen (Économiste et directeur du département d'économie de l'École Normale Supérieure, Président de l'Ecole d'Economie de Paris), Julia Cagé (Économiste, spécialiste de l’économie des médias).

En savoir plus

On pensait connaître une année 2022 euphorique post-Covid, celle-ci risque de se transformer, au mieux, en épisode de stagnation. C'est loin d'être le cas. En Europe, l'inflation a atteint 7.5% et selon un rapport de la banque mondiale, l'inflation va durer.

Une hausse de l'inflation

En cause, la forte reprise économique consécutive à l'épidémie de Covid-19, l'augmentation des prix de l'énergie, la perturbation des chaines de valeur et d'offre de certains produits en raison de la pandémie, la guerre en Ukraine qui met en tension le prix de biens alimentaires et de l'énergie. Autre raison : le confinement et la politique de la Chine avec des chaines d'approvisionnement rompues, une activité ralentie, des effectifs en baisse.

Publicité

Depuis un an ce sont surtout les prix de l'énergie qui se sont envolés (+ 27% sur un an) mais les prix de l'alimentation (+3.8%) et des services (+3%) ont suivi le mouvement. La banque de France estime que l'économie française devrait croitre à un rythme de 0.2% par an. Le PIB en France a augmenté de 0.2% mais est de -0.2% en Italie, de -0.4% en Suède et de -0.36% aux Etats-Unis par exemple. Mercredi l'OCDE a indiqué que l'inflation dans ses pays membres s'élevait à 8.8% en mars.

Inquiète de l'envolée de l'inflation en zone euro, la BCE prépare une hausse du taux d'intérêt dès juillet. Un tournant depuis 2014 où le taux de dépôt était passé en négatif. Aux Etats-Unis, la FED (banque centrale américaine) vient de décider d'augmenter ses taux directeurs de un demi point, du jamais vu depuis 2000. Et le comité de politique monétaire estime que d'autres hausses sont justifiées.

C'est le spectre de la stagflation qui menace : mélange de stagnation de l'activité économique et d'inflation. Pour les banques centrales, pour éviter de s'engouffrer dans le cercle vicieux de la stagflation, il existe deux leviers : réduire leurs achats sur les marchés ou remonter leurs taux d'intérêts.

Comment aider les consommateurs à faire face à l'inflation ?

Face à la hausse de l'inflation, nombre de syndicats se mobilisent pour réclamer des hausses de salaire. Pour pallier au coût de la vie, nombre de gouvernements ou d'entreprises dans le monde proposent des aides... La question du pouvoir d'achat largement trustée pendant la campagne présidentielle va évidemment peser sur les élections législatives des12 et 19 juin. Pour aider les Français, le gouvernement a déjà mis en place de nombreux boucliers sur les prix du gaz et de l'électricité par exemple. Grâce à ces aides, la France résiste mieux que ses pays voisins Européens. Et Gabriel Attal l'a annoncé le 11 mai à l'issue du conseil des ministres : de nouvelles mesures seront mises en place après les législatives. Un chèque alimentaire sera créé cet été et un projet de loi sur le pouvoir d'achat sera présenté juste après les législatives. Sont évoquées également une baisse voire une suppression de la TVA sur certains produits, une augmentation des salaires, la prolongation du bouclier tarifaire sur le prix de l'énergie jusqu'à la fin 2022... Autre piste, un dispositif pérenne et mieux ciblé que la remise de 18 centimes/ litre sur le prix du carburant, une revalorisation avec l'inflation des pensions de retraite et des minimas sociaux...

Références

L'équipe

Patrick Cohen
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Anne-Claire Bazin
Collaboration