e Premier ministre hongrois Viktor Orban au conseil européen le 24 juin à Bruxelles. ©AFP - Olivier HOSLET
e Premier ministre hongrois Viktor Orban au conseil européen le 24 juin à Bruxelles. ©AFP - Olivier HOSLET
e Premier ministre hongrois Viktor Orban au conseil européen le 24 juin à Bruxelles. ©AFP - Olivier HOSLET
Publicité
Résumé

Le dirigeant hongrois Viktor Orbán a bouleversé l’ordre du jour du conseil européen en créant une nouvelle polémique, avec sa loi interdisant la promotion de l’homosexualité pour les mineurs, amenant les Européens à poser de nouveau la question : Orbán a-t-il encore sa place au sein de l’UE ?

avec :

Bertrand Badie (Politiste, spécialiste des relations internationales), Thomas Gomart (Historien des relations internationales, directeur de l’Institut français des relations internationales (IFRI).), Christine Ockrent (Journaliste et productrice de l'émission "Affaires étrangères" sur France Culture).

En savoir plus

Cette semaine c’était le dernier Conseil européen d’Angela Merkel. Elle quittera cet automne le pouvoir après 16 années, et ne sera plus cette « patronne de l’Europe », seule dirigeante européenne invitée par Joe Biden à la Maison Blanche en juillet, cette championne de la négociation et du compromis, depuis seize ans à la tête d’une Allemagne devenue leader incontestée du continent.

Mais pour son dernier conseil européen, Angela Merkel n’a sans doute pas vraiment eu le temps de s’attendrir sur cette « dernière fois », très occupée par le programme officiel de ce sommet : Jour 1, pandémie,  migrations et relations extérieures de l’union européenne. Jour 2, les questions économiques et un débat qui a beaucoup mobilisé les Européens, la proposition franco-allemande d’organiser une rencontre entre les 27 et Vladimir Poutine, dans la foulée de celle qui a eu lieu entre Joe Biden et le Président russe. Nous verrons pourquoi l’Allemagne y tient particulièrement, et pourquoi d’autres, Pologne, Etats Baltes… y sont farouchement opposés.

Publicité

Enfin et surtout, c’est le dirigeant hongrois Viktor Orbán qui a -une nouvelle fois- bouleversé l’ordre du jour en créant une nouvelle polémique, avec sa loi interdisant la promotion de l’homosexualité pour les mineurs, amenant les Européens à poser de nouveau la question : Orbán a-t-il encore sa place au sein de l’Union européenne ? Il faut dire que le contraste était saisissant samedi entre les débats en cours à Budapest, et l’évidence festive en France des cortèges de la Gay Pride hier, notamment à Paris. L’Europe, c’est d’abord une histoire de libertés….

Références

L'équipe

Emilie Aubry
Emilie Aubry
Emilie Aubry
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Marine Beccarelli
Collaboration