Métro à Paris, le 17 octobre 2020. ©AFP - ABDULMONAM EASSA
Métro à Paris, le 17 octobre 2020. ©AFP - ABDULMONAM EASSA
Métro à Paris, le 17 octobre 2020. ©AFP - ABDULMONAM EASSA
Publicité
Résumé

Ce week-end nous avons ressorti nos manteaux d’hiver et nos attestations du printemps. Réduit notre périmètre de circulation à 1 km, nos sorties à nos ravitaillements. Les mouvements anti confinement apparus en Italie, en Allemagne et un peu en France ces dernières heures resteront-il marginaux ?

avec :

Bertrand Badie (Politiste, spécialiste des relations internationales), Gérard Courtois (journaliste, ancien chroniqueur au quotidien Le Monde), Brice Couturier (Journaliste, producteur jusqu'en juin 2021 de la chronique "Le Tour du monde des idées" sur France Culture), Christine Ockrent (Journaliste et productrice de l'émission "Affaires étrangères" sur France Culture).

En savoir plus

Ce week-end nous avons donc ressorti nos manteaux d’hiver et nos attestations du printemps. Réduit notre périmètre de circulation à ce petit km concédé, nos sorties à nos ravitaillements.

De nouveau dans les rues, la vision triste des bars et restaurants fermés, un peu plus de monde qu’en mars-avril grâce aux dérogations professionnelles plus nombreuses, et la même inquiétude pour tous ces Français qui ne sont ni fonctionnaires ni salariés en dépit de cette nouvelle pluie de milliards annoncés pour le fond de solidarité, les exonérations de charges, les loyers supprimés, le chômage partiel, et une protection tous azimuts de l’Etat déclinée jeudi soir lors de la conférence de presse de Jean Castex et ses ministres. Autre changement majeur par rapport au confinement saison 1 : demain les élèves pourront aller à l’école, au collège et au lycée -pas à l’université- et les crèches resteront ouvertes. 

Publicité

Bref, une rupture moins brutale avec la vie « normale », les enfants à l’école, sauf exception les parents en télé travail, dont ils maitrisent désormais les codes, nos réunions zoom devenues presque aussi familières que nos masques dans nos poches de manteau.

Partout autour de nous, chez nos voisins européens, Allemagne, Italie, Espagne, les peuples basculent dans le même genre de quotidien bizarre tandis que les dirigeants tiennent à peu près tous le même discours : 2e vague submergeante, santé privilégiée, économie soutenue par les Etats-Providence,  tous confrontés aux mêmes inconnues : Combien de temps dure une 2e vague épidémique ? A quand ces images de liberté retrouvée que la Chine de Xi Jinping diffuse avec grande générosité et une certaine perversité ? Les mouvements anti confinement apparus en Italie, en Allemagne et un peu en France ces dernières heures resteront-ils marginaux ? Comment éviter la multiplication des frondeurs, pétitions pour réclamer la réouverture des librairies, suspicions de favoriser certaines grandes enseignes contre le petit commerce….?

Le fait est que jeudi matin en France dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, tandis que le gouvernement présentait son nouveau plan de Confinement, ce que l’on entendait avait surtout le bruit de la division…

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous pouvez retrouver ici l'émission intégrale.

Références

L'équipe

Emilie Aubry
Emilie Aubry
Emilie Aubry
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Marine Beccarelli
Collaboration