Grande scène de la Mégisserie - atelier "Où atterrir ?" - Saint Junien. - Olivier Couqueberg
Grande scène de la Mégisserie - atelier "Où atterrir ?" - Saint Junien. - Olivier Couqueberg
Grande scène de la Mégisserie - atelier "Où atterrir ?" - Saint Junien. - Olivier Couqueberg
Publicité
Résumé

En Haute-Vienne, des habitants accompagnent le philosophe Bruno Latour dans une expérience singulière. Entre performances et controverses, ils s’emparent de la question de la crise écologique en observant en quoi celle-ci impacte directement leur cadre de vie. Antoine Couder retrace cette aventure.

En savoir plus

Une Expérience signée Antoine Couder, réalisée par Diphy Mariani.

Où atterrir ? demandait Bruno Latour dans un livre paru en 2017 en soulignant qu’on ne comprend rien aux positions politiques depuis cinquante ans, si l’on ne donne pas une place centrale à la question du climat et à sa dénégation. A la faveur de la crise des gilets jaunes, il propose de créer de "nouveaux cahier de doléances" dans lesquels les citoyens pourrait "auto-décrire" leur position.

Publicité
Collectif pour cette expérience à la Mégisserie ; au premier plan à droite, Jean-Pierre Seyvos, directeur artistique et compositeur.
Collectif pour cette expérience à la Mégisserie ; au premier plan à droite, Jean-Pierre Seyvos, directeur artistique et compositeur.
- Nicolas Laureau

S’auto-décrire pour savoir où atterrir, c’est le chemin que propose le philosophe et son équipe aux participants qui se sont portés volontaires pour cette expérience dont l’essentiel se déroule à la Mégisserie, la maison des arts de Saint-Junien.

La méthode consiste à combiner les approches, exercices corporels, conversations, écriture, controverses et c’est là une grande invention de l’atelier. Prendre position devient alors autant un exercice intellectuel qu’une affaire physique, un art autant politique qu’artistique. Un art citoyen ? En suivant Latour&Cie, on se dit qu’il faut peut-être chanter, danser, pour mieux penser, pour accepter les autres, et les aimer suffisamment pour se dire que cette transition écologique est possible, ici et maintenant, sur un territoire dont les complexités se dévoilent à revers des discours souverainistes. Un territoire plus éthologique que géographique, qui se révèle à chacun “de proche en proche” comme le dit volontiers Bruno Latour.

Tous en scène, atelier corporel
Tous en scène, atelier corporel
- Nicolas Laureau

A 75 ans, le chercheur franchit ici une nouvelle étape dans son parcours intellectuel : de la politique en action qui va lui permettre à son tour de travailler "de proche en proche" avec sa fille Chloé, metteure en scène, et avec son épouse Chantal, toutes deux mobilisées sur des pans fondamentaux de l’expérience. Cette proximité apparaît ici en creux et souligne qu’une part de coopération invisible est toujours induite dans l’œuvre des "grands hommes". Elle révèle, enfin, cette part de féminité restée dans l’ombre qui nourrit joyeusement ce gai savoir que l’on sent presque physiquement se matérialiser, depuis Saint-Junien où retentit les voix de générations multiples, jusqu’au domicile familial parisien des Latour où résonne le piano sous les doigts de Chantal - deux territoires où nous mèneront cette Expérience de terrain, au plus près de corps engagés dans un processus collectif.

Durant le tournage, Chloé, Bruno et Chantal Latour.
Durant le tournage, Chloé, Bruno et Chantal Latour.
- Nicolas Laureau

Séquence inédite à écouter :

Sultan of swing par Chantal et Bruno Latour

Pour aller plus loin

Danse ta vie, le podcast original d'Antoine Couder.

Générique

Avec : Lucile Berthomé, Guillaume et Anatole Bonnin, Sandra Combeau, Olivier Couqueberg, Christine et Philippe Fay, Marie Guernier, Pascal et Mireille Germond, Soheil Hajmirbaba, Françoise Laisné, Jean-André Lasserre, Bruno, Chantal et Chloé Latour, la chanteuse et ici répétitrice Claire Leffiliâtre, Paule Lombart, Jean-Claude Moreau, Brune Poirson, Jean-Pierre Seyvos et Cindy Vareillaud.

Musique :

  • Listen to their no, Underworld
  • Sainte Barbe-Roxymore, Remix-  Toh Imago
  • La Conférence des Oiseaux, Michaël Lévinas
  • The gospel according to the other Mary, John Adams
  • Prélude du clavier bien tempéré, Jean-Sebastien Bach, piano : Chantal Latour
  • Biosphère, Jean-Pierre Seyvos
  • The ghetto, Donny Hathaway, live at the Bitter End, New York
  • Night scented stock, Kate Bush
  • Fondation, Simon Says feat. Sofia Fanego
  • Le survol de pégase, Vincent Ségal, Tomás Gubitsch, Sébastien Surel
  • Thème final de Passion fruit, Drake

Réalisation : Diphy Mariani

Prise de son : Gilles Gallinaro et Arthur Gerbault

Mixage : Claude Niort

Une création sonore d'Antoine Couder

Remerciements

Merci au professeur Etienne Koechlin, directeur de recherche à l’INSERM, au Ministère de la transition écologique et solidaire, à l’équipe de la Mégisserie  et à l’association S-compositions.

Remerciement tout particulier à Jérémie Fontaine, Bart Meduson, Jean-Baptiste Velay (Les Polyculteurs) et Marc Maran.

Merci, enfin, à l'indispensable Cécile Cros pour son aide précieuse, à Saint-Junien, en avril 2021.

Participants se prêtant à une séance photo
Participants se prêtant à une séance photo
- Nicolas Laureau
58 min

Rediffusion du 14 novembre 2021