Le lapin à l’arrêt d’autobus, micro-histoire du quartier des Hautes Garennes

Résidence de Unna, photographie proposée pour le concours "Regarde"
Résidence de Unna, photographie proposée pour le concours "Regarde" - Elèves de l'école Etienne Tailhan à Palaiseau, année 2013-2014
Résidence de Unna, photographie proposée pour le concours "Regarde" - Elèves de l'école Etienne Tailhan à Palaiseau, année 2013-2014
Résidence de Unna, photographie proposée pour le concours "Regarde" - Elèves de l'école Etienne Tailhan à Palaiseau, année 2013-2014
Publicité

C'est l'histoire d'un quartier et de ses habitants, d'une colline devenue lotissement de la ville de Palaiseau. Dans les années 1960, l'urbanisation bouleverse paysages et modes de vie de cette commune de l'Essonne. Mariannick Bellot part à la rencontre de ces citoyens, sur les traces de son enfance

Une Expérience signée Mariannick Bellot, réalisée par Annabelle Brouard
-une création sonore à écouter, de préférence, au casque-

Les Hautes Garennes, il y a soixante ans, c’étaient des vergers, des cerisiers, et des champs de fraises. La terre sableuse était parfaite pour les asperges et les lapins (de garenne). 
Puis il y a eu le tracé de l’autoroute, les gens délogés de chez eux, qu’on a réinstallés dans un nouveau quartier sorti de terre à toute vitesse, une fois la colline rasée. La colline a été reconstruite avec les remblais.
Aujourd’hui, les barres d’immeubles ont remplacé les terriers.
Ce sont les visions d’enfance qui forment la mosaïque flottante de ce portrait : un gros lapin qui vient attendre sa propriétaire à l’arrêt de bus tous les soirs quand elle rentre du travail, un mouton en laisse attaché devant la supérette, une famille de renards faméliques qui fait les poubelles de la cité…
Elles racontent aussi la solidarité : les maisons Castor, que les habitants ont construites en s’entraidant, l’école et le centre social où les liens se nouent, les attentions bienveillantes des voisins.
En se concentrant sur les détails, le quotidien, l’infra ordinaire, on tentera de raconter la singularité de ce lieu.
Et de retrouver le goût des cerises.

Publicité
Collection "Regarde"
Collection "Regarde"
- Elèves de l'école Etienne Tailhan à Palaiseau

Pour en savoir plus

Générique

Avec : les habitantes et les habitants des Hautes Garennes à Palaiseau, Andrée, Carelle et Sébastien, Catherine, Cathy, Céline et sa grand-mère Lucette, Delphine, Dominique, Aminata, Marie-Christine et Jean-Patrick
Ainsi que Carole Benoist, Sylvie Bonnard, Annie Bousquet, Christine Delorme, Hélène Devevey, Jean Philippe Eluard, Evelyne Farin, Bilel Le Duff et Issa Diarra, Hervé Paulet, Cindy Zanella Muller, Désiré Malonga, Ismaël, Chris, Enoch et Françoise Prigent

Et les voix de : Andréa, Chloé, Iris, Olivia, Eloïse et Swan
Ainsi que Robin pour la poésie de Maurice Carême

Lecture : Rawan Serag, Eloïse et Satchiko

Musique originale : Anthony Capelli

Prise de son : Laurent Cesard et Johanna Gabric

Mixage : Philippe Mersher

Réalisation : Annabelle Brouard

Une création sonore de Mariannick Bellot

Avec le soutien de la Région Ile-de-France et de la Médiathèque de Palaiseau dans le cadre du programme de résidence d’écrivains

Photographie, collection "Regarde"
Photographie, collection "Regarde"
- Elèves de l'école Etienne Tailhan à Palaiseau

Remerciements

Merci à Annie, Clarisse, Abdelmagid Benbachir, Abdennacer Boufouss, Philippe Farin, Jérôme Fournier, Kévin Ollivier, Germanie Jan Lahens, Emmanuelle Murat, Philippe Kastelnik et Sarah Vialard.

Merci également à Julie Saubebelle, responsable de la communication de la ligne 18 -lot 1- Vinci Constructions Grands Projets -un projet réalisé pour la Société du Grand Paris-.

Merci pour leur accueil aux équipes de la Pharmacie de l’Yvette et du Franprix, du Centre Social et la Médiathèque des Hautes Garennes, ainsi qu'aux enfants et les adolescents de la Pause Cartable, avec Aurélie Mercier.

L'Expérience
58 min

L'équipe