Diane Arbus
Diane Arbus
Diane Arbus ©Getty - Roz Kelly/Michael Ochs Archives
Diane Arbus ©Getty - Roz Kelly/Michael Ochs Archives
Diane Arbus ©Getty - Roz Kelly/Michael Ochs Archives
Publicité
Résumé

On résume souvent son travail en évoquant les freaks , les « phénomènes de foire », nains, géants, hommes à trois jambes, siamois… qu’elle va très tôt rencontrer et photographier en marge de leurs représentations. Mais les monstres de Diane Arbus, c’est aussi et surtout l’effrayante "normalité".

En savoir plus

Un rêve, tel qu’elle le raconte à la fin de sa vie : *« Je suis sur un magnifique paquebot, tout blanc, avec du doré, très rococo, une vraie pièce montée. Il y a de la fumée dans l’air, les gens boivent et jouent. Je sais que le bateau est en feu et qu’on est en train de couler doucement les autres aussi le savent, mais ils sont très gais, ils dansent, chantent, délirent un peu. C’est sans espoir. Je suis très exaltée. Je peux photographier tout ce que je veux. » *

Cette émission propose de revisiter l’une des icônes les plus secrètes de la photographie contemporaine, disparue à 48 ans en juillet 1971 dans la chaleur étouffante de New-York, les veines tranchées dans sa baignoire.

Publicité

Mais les monstres de Diane Arbus*, * c’est aussi et surtout l’effrayante « normalité » qu’elle capte chez ses modèles, qu’ils soient marginaux, transsexuels, sosies tristes, nudistes bedonnants, partouzards, ou bien adolescents boutonneux, soeurs jumelles, adorables bambins noyés sous leur propre morve… Ou simplement eux-mêmes.

Jusqu’à la toute fin, à la frontière du rêve, quand elle suit d’étranges processions de trisomiques masqués.

A propos des photos d’Arbus, Walker Evans parlait de « la naïveté du diable » .

Avec:

Neil Seilkirk , ancien élève de Diane Arbus et tireur officiel de la succession Diane Arbus;

Jeff Rosenheim , conservateur du département photo au Metropolitain museum of Art

Alexander Nemerov , neveu de Diane Arbus.

Marta Gili , directrice du Jeu de paume

Violaine Binet , auteur de *Diane Arbus * (2006, Grasset)

Patrick Rogiers , auteur de Diane Arbus ou le rêve du naufrage  (1985, Le Chêne).

Jean-Claude Lemagny , ancien conservateur au cabinet des estampes et de la photographie de la bibliothèque nationale.

Et avec la participation de Jane Evelyn Atwood,  photographe

mixageJean-Baptiste Etchepareborde

Remerciements

à Pierre Leguillon, à l’INHA, à la Terra Fondation, et au musée du Jeu de paume