France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Un documentaire de Christian Rosset et Nathalie Battus

Romainville, au nord- est de Paris, le 24 juillet 2001, dans l’atelier d’écriture de Jean-Claude Montel. Nous discutons

Publicité

à bâtons rompus sur son parcours qui l’a conduit à prendre progressivement de l’écart avec ces milieux littéraires qui l’avaient plutôt bien accueilli au milieu des années 60 quand, jeune journaliste et apprenti romancier, il avait quitté Nantes pour monter à Paris. C’est dans la collection Ecrire, dirigée par Jean Cayrol aux éditions du Seuil et dédiée aux nouveaux talents, que son premier roman, Les plages , a été publié en 1967. Puis, dans la foulée de mai 68, il a été, avec Jean-Pierre Faye, Maurice Roche et Jacques Roubaud, un des principaux fondateurs de la revue Change, s’agrégeant ainsi à un des derniers mouvements “d'avant-garde” cohérents du vingtième siècle. Dans les années 80, il s’est particulièrement intéressé aux arts visuels jusqu’à fonder une petite structure d’édition, Colorature, en vue de publier des ouvrages à tirage limité, réalisés en étroite collaboration entre peintres et écrivains. En 1990, à 50 ans, il écrit La littérature pour mémoire , un essai dans lequel il tente de comprendre pourquoi et comment l’écriture, telle qu’il la concevait, est devenue clandestine, à la suite d’une grave rupture du lien social, pour lui essentiel. En 1999, il signe Motus , un roman écrit dans le deuil douloureux d’une séparation avec celle qu’il nomme "la jeune femme" et qui s’aventure, avec la plus grande exigence, dans “l’écriture de soi”. S’il constate que le roman est passé du mode majeur au mode mineur, il continue à l’aimer avec ferveur parce que c’est un objet roturier, hirsute, frondeur, pervers polymorphe, toujours en quête de formes nouvelles et éternel défricheur. Peu après cet entretien de 2001, il quittera définitivement la région parisienne, retournant vivre à Nantes, à quelques kilomètres de son lieu d’origine (Rezé-lès-Nantes), où il finira ses jours dans une relative solitude, continuant à écrire des textes de plus en plus brefs, proches des fragments de Kafka ou du dernier Beckett. Il est mort d’une crise cardiaque, seul, à son domicile de la rue du Capitaine Nemo, au début du printemps 2013, à l’âge de 72 ans.

Jean-Claude Montel à Amiens en 1976
Jean-Claude Montel à Amiens en 1976
© Radio France

Les six premiers romans de Jean-Claude Montel devraient être prochainement réédités par les éditions Horlieu.

Production : Christian Rosset

Réalisation :** Nathalie Battus**

Références

L'équipe

Christian Rosset
Production
Brigitte Alléhaut
Réalisation