Jack Nicholson, dans "Shining" de Stanley Kubrick
Jack Nicholson, dans "Shining" de Stanley Kubrick
Jack Nicholson, dans "Shining" de Stanley Kubrick ©Getty - Sunset Boulevard
Jack Nicholson, dans "Shining" de Stanley Kubrick ©Getty - Sunset Boulevard
Jack Nicholson, dans "Shining" de Stanley Kubrick ©Getty - Sunset Boulevard
Publicité
Résumé

Cette histoire est à la fois un hommage et un questionnement sur la fonction du film d’horreur.

En savoir plus

Un documentaire de Guillaume Istace. Mixage : Pierre Devalet

Sur les docks du 19/05/2014

Publicité

Guillaume Istace plonge dans sa propre histoire et fascination pour un genre découvert dans l’enfance, le film d’horreur, proposant une vision subjective d’une catégorie basée sur l’angoisse et la catharsis.

Les films de genre c'est l'adolescence, c'est l'esprit de fantaisie.

Ce qui me perturbe toujours profondément, ce sont les dérèglements psychologiques. Je suis terrifiée par ça.

Ce qui me terrifie le plus dans Shining, c'est le moment où sa femme découvre le manuscrit qu'il écrit. Et qu'il ne fait que répéter une seule phrase dans tout le manuscrit depuis des mois : "Un tien vaut mieux que deux tu l'auras".

C'est le kiff ultime avoir peur dans une salle de cinéma bien confortablement installé.

Avec :

  • Dans les rôles des amateurs : Noël Godin, entarteur et cinémaboule ; Thomas Gunzig, écrivain ; Fabrice du Welz, cinéaste.
  • Dans le rôle du psy : Alex Lefevbre, chercheur en psychopathologie.
  • Voix-off pour la traduction : David Manet, Michelangelo Marches, Benoît Luporsi, Marie Vennin

Un projet sélectionné dans le cadre de l'appel à projets Du côté des ondes soutenu par la RTBF, La promotion des lettres de la communauté Française, la SACD, la SCAM, la SACD France et la SCAM France.

Références

L'équipe

Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Coordination
Maryvonne Abolivier
Collaboration