Le château de Chambord
Le château de Chambord ©AFP - Julian Elliott / Robert Harding Heritage / robertharding
Le château de Chambord ©AFP - Julian Elliott / Robert Harding Heritage / robertharding
Le château de Chambord ©AFP - Julian Elliott / Robert Harding Heritage / robertharding
Publicité

Emmanuel macron a symboliquement appelé à ne pas sur-interpréter le symbole de son séjour à Chambord, mais voilà, le décryptage du symbole est devenu un sport national

Que dire de la balade présidentielle ?

Par « ballade présidentielle », nous ne désignons pas l’interview d’Emmanuel Macron qui s’est promené aux cotés de Laurent Delahousse, ce que certains esprits chagrins ont appelé "une aimable conversation".

Publicité

Non je veux parler d’une autre balade, celle à Chambord, laquelle a déclenché la polémique que l’on sait. Avec de vraies questions. Par exemple, Emmanuel macron a-t-il dormi dans Chambord ou à Chambord ? Ce n’est pas la même chose, vous en conviendrez. 

François 1er lui n’a dormi que 72 nuits au château de Chambord en 32 ans de règne. Emmanuel Macron en est à deux nuits en moins d’un an de règne, à ce rythme il pourrait bien faire mieux que François 1er. 

Toutefois, Napoléon Bonaparte n’a apparemment jamais dormi à Chambord, remarquez-bien que le souci de Napoléon, qui devint également le souci de la France et des Français, c’est que Napoléon dormait souvent dans le château des autres, des autres peuples, avec un certain nombre de conséquences funestes pour les Français, nous sommes donc heureux que notre bon prince actuel dorme à l’intérieur de nos frontières.

D’autant qu’à l’heure où je vous parle, nous ne savons toujours pas si notre présent souverain était à Chambord pour célébrer ses 40 ans ou pour fêter Noël, une grande ambiguïté demeure sur le sens de ce voyage. 

Reste le symbole de cette symbolique, pourquoi Chambord ? Pour l’escalier à double révolution, pour les salamandres, emblème de François 1er, dont la devise était, nutrisco et extinguo, c'est-à-dire, je me nourris du bon feu et j'éteins le mauvais feu. 

Emmanuel macron a symboliquement appelé à ne pas sur-interpréter le symbole de son séjour à Chambord, oui mais voilà, le décryptage du symbole est devenu un sport national, le symbolisme est devenu la maladie infantile du journalisme.

L'équipe