Le Club Berghain pendant le festival  "Pop-Kultur" à Berlin, le 26 août 2015.
Le Club Berghain pendant le festival "Pop-Kultur" à Berlin, le 26 août 2015.
Le Club Berghain pendant le festival  "Pop-Kultur" à Berlin, le 26 août 2015.  ©AFP - JÖRG CARSTENSEN / DPA
Le Club Berghain pendant le festival "Pop-Kultur" à Berlin, le 26 août 2015. ©AFP - JÖRG CARSTENSEN / DPA
Le Club Berghain pendant le festival "Pop-Kultur" à Berlin, le 26 août 2015. ©AFP - JÖRG CARSTENSEN / DPA
Publicité
Résumé

Je ne vous dirai pas si je viens de me réveiller, ou si je rentre de boite de nuit, si j'ai réussi à rentrer au fameux Berghain de Berlin...

avec :

Guillaume Erner (Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture).

En savoir plus

Non pas parce que c'est ma vie privée – entre nous pas de secret – mais parce que c'est humiliant – je ne veux pas vous dire si oui ou non j'ai réussi à rentrer au Berghain.

Oui parce que Berlin, désormais, pour la jeunesse du monde entier, n’est pas un édifice de sinistre mémoire, mais la discothèque plusieurs fois jugée comme étant la meilleure discothèque du monde, j'ai nommé le Berghain.

Publicité

Le Berghain est un club techno situé dans une ancienne centrale électrique au style parfaitement stalinien, un édifice situé non loin de l'Ostbanhoff. Le Berghain est un club immense, il peut accueillir 1500 personnes, mais comme il est galactiquement connu, le paradoxe, c'est qu'il refuse chaque jour du monde.

Le Berghain est l'incarnation sur terre de la loi de Marx, Groucho Marx ; je ne veux pas rentrer dans un club qui m'accepterait comme membre. Et la jeunesse du monde entier est marxiste, autrement dit, elle se précipite chaque vendredi soir devant le physionomiste, le videur du Berghain, pour avoir la joie et l'avantage d'en sortir le lundi matin, puisque le club ne ferme que le lundi matin. Problème : personne n'a jamais réussi à percer le secret du Berghain, autrement dit, à comprendre le processus au terme duquel les uns rentrent et les autres pas. Peut-être y a-t-il une logique, peut-être pas.

Par conséquent, les tutoriels se multiplient sur internet, les guides pour apprendre à entrer au Berghain, j'en ai consulté un, disons que ça n'était pas édifiant. Sur le mode « soyez-vous-même », et si ça ne marche pas, essayez d'être quelqu'un d'autre, et si ça ne marche toujours pas, allez ailleurs. Voilà exactement le genre de conseil qui tourne le dos à la loi de Groucho Marx, pour la plupart des jeunes, mieux vaut rester à la porte du Berghain plutôt que de rentrer n'importe où.

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production