Cyril Hanouna attaque Alain Chabat et sa nouvelle émission, TF1 annonce avoir saisi l’Arcom.
Cyril Hanouna attaque Alain Chabat et sa nouvelle émission, TF1 annonce avoir saisi l’Arcom. - © CAPTURE D’ÉCRAN C8
Cyril Hanouna attaque Alain Chabat et sa nouvelle émission, TF1 annonce avoir saisi l’Arcom. - © CAPTURE D’ÉCRAN C8
Cyril Hanouna attaque Alain Chabat et sa nouvelle émission, TF1 annonce avoir saisi l’Arcom. - © CAPTURE D’ÉCRAN C8
Publicité

Le destin d’une nation est curieux, on est loin des guerres de religion puisqu’en l'occurrence le conflit entre Hanouna et Chabat, entre Touche Pas à Mon Poste et le nouveau Late Show est un conflit entre deux variantes de l’humour juif séfarade.

Et, pourtant, voilà un affrontement violent par voie de Tweets, de communiqués, et pire qui sait… Hanouna contre Chabat : deux conceptions de l’humour, l’un cosmopolite venu des États-Unis, un late show façon David Letterman, ceux qui sont d’anywhere et peuvent rire à des blagues non sous-titrées, et puis ceux d’ici qui ne blaguent qu’en gaulois, entre Jean-Marie Bigard et Sébastien Patoche, avec des sardines et des slips pour se moquer des bobos partout à l’aise dans leur Stan Smith, qui méprisent le peuple avec leur semelles blanches.

Chabat contre Hanouna, voilà deux dispositifs radicalement différents. L’un laisse la plus grande place à l’improvisation : TPMP c’est du pur direct, du direct non coupé, tout peut arriver et l’on ne sait pas ce qui va arriver, l’important c’est de faire trembler l’antenne. L’autre, chez Chabat, tout est millimétré : c’est monté, tout est répété avant d’être prononcé, tout ce qui arrive est pensé, on s’enchaîne au conducteur et rien ne tombe à côté, il y a les chutes et les chutes parce que ça on ne va pas le retenir, et les chutes parce que le monde se terminera en une punchline.

Publicité

Chez Chabat, il n’y a que des stars, c’est d’ailleurs à cela qu’on les reconnait, seules les stars ont droit au Late. Chez Hanouna, la seule star c’est Hanouna, c’est de la célébrité endogène comme le dit Nathalie Heinich, de la célébrité produite par le dispositif, tandis que le Late de Chabat se nourrit de célébrité exogène, célébrité produite par d’autres raisons. TPMP parle politique, social, ce que vous voudrez pourvu que ça cogne, le Late ne parle de rien, puisque seul le rien, ces temps-ci, est capable de faire rire, le tout est beaucoup trop pesant.

Reste les chiffres puisqu’il faut en parler, TPMP est colonisé par le quantitatif et claironne ses chiffres d’audience, populaire voire populiste, Chabat c’est le plaisir, plaisir d’offrir joie de recevoir - Chabat - Hanouna, n’espérez pas rester neutre, pour vous c’est l’heure du choix.

L'équipe