Une arme écologique secrète pour la cuisson des pâtes : le couvercle.
Une arme écologique secrète pour la cuisson des pâtes : le couvercle. ©Getty - Monika Skolimowska/picture alliance
Une arme écologique secrète pour la cuisson des pâtes : le couvercle. ©Getty - Monika Skolimowska/picture alliance
Une arme écologique secrète pour la cuisson des pâtes : le couvercle. ©Getty - Monika Skolimowska/picture alliance
Publicité

La polémique franco-française relative au barbecue correspond à une polémique italo-italienne lancée par le prix Nobel de Physique, Giorgio Parisi, lequel propose à ses compatriotes de couper le gaz, durant la cuisson des pâtes.

Barbecue, en italien, peut se traduire par quelque chose comme "cuisson au gaz". Plus exactement à la polémique franco-française relative au barbecue – il est déraisonnable sur le plan écologique de continuer à manger de la viande au Barbecue – correspond une polémique italo-italienne lancée par le prix Nobel de Physique, Giorgio Parisi, lequel propose à ses compatriotes de couper le gaz, durant la cuisson des pâtes, lorsque l’eau est arrivée à ébullition avec une arme secrète : le couvercle.

Mettre un couvercle sur la casserole, ça n’est pas de la physique nucléaire, mais cela permettrait, dit le prix Nobel, d’économiser de l’énergie : 7%, ce qui par les temps qui court est indispensable, ajoute-t-il, car insiste-t-il, ce n’est pas le bouillonnement qui fait cuire les pâtes mais la température de l’eau – et celle-ci n’a nullement besoin de gaz pour se maintenir à un niveau élevé pourvu qu’il y ait un … couvercle sur la casserole, je n’ai pas besoin d’insister.

Publicité

Et le coup de la coupure de gaz sous la casserole est devenu une polémique nationale semblable au barbecue en France, la question du genre en moins, bien sûr. Le professeur Giorgio Parisi a été vivement attaqué, de nombreux chefs italiens lui suggérant de revenir à ses expériences de physique et de leur lâcher la nouille, si vous me passez l’expression qui dans ce contexte se justifie, en somme de reprendre ses travaux sur « la découverte de l’interaction du désordre et des fluctuations dans les systèmes physiques, de l’échelle atomique à l’échelle planétaire » et de les laisser cuire les pâtes à leur façon.

Etant français, peuple habitué à manger les pâtes molles et agglomérées puisque trop cuites, je me garderai bien de juger sur le fond de la casserole. En revanche, cette histoire de cuisson sans gaz est la réplique italienne de l’irruption de la préoccupation écologique dans la cuisine : ces petits gestes aux grandes conséquences pour les uns, ingérences inacceptables pour les uns, nouvelle morale ou bien ancien emmerdeurs. Pour beaucoup de Français, comme d’Italiens, ce qui pose problème c’est qu’on leur impose une définition de la bonne vie, qu’il s’agisse d’une bonne viande, ou d’être bonne pâte.

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Mydia Portis-Guérin
Réalisation